31 août 2020 à 14h52 COVID-19 : Protéger les ados en réduisant l’utilisation de l’argent liquide par Rédaction ToutMontpellier

COVID-19 : Protéger les ados en réduisant l’utilisation de l’argent liquide

La contagiosité élevée du coronavirus COVID-19 a brusquement fait changer toutes les habitudes des Français dans le but de réduire sa propagation. Grâce à l’effort de tous, nous avons constaté que l’application rigoureuse de bonnes pratiques hygiéniques permet de réduire significativement l’envolée des contaminations. Cependant, le risque de voir les contaminations repartir à la hausse chez les ados est à nouveau très important.

En cette rentrée scolaire 2020, nos adolescents se retrouvent en effet en première ligne et pourraient créer de nombreux ponts de propagation s’ils ne sont pas suffisamment vigilants. C’est pourquoi le gouvernement préconise de continuer à appliquer tous les gestes barrières de base conseillés depuis le début de la pandémie : lavage régulier des mains, distanciation sociale, port du masque, etc. Le gouvernement et le comité scientifique préconisent aussi d’autres habitudes plus hygiéniques comme l’utilisation du paiement sans contact. En effet, l’argent liquide est un des objets du quotidien le moins hygiénique et c’est pour cette raison que le gouvernement a, dès le début de la pandémie, relevé le plafond des paiements sans contact à 50€. Cela a pour effet de réduire l’utilisation des espèces et donc de réduire les risques de propagation du virus. Le paiement sans contact a quasiment remplacé l’intégralité des paiements en espèces pour les petits montants payés par les adultes… mais pas ceux des ados.

Des ados dépourvus de moyens de paiement sans contact
L’histoire pourrait s’arrêter ici, mais nos adolescents ne sont pas aussi bien équipés que leurs parents quand il s’agit de moyens de paiement. Ils continuent ainsi à manipuler de l’argent de poche pour leurs petits achats du quotidien. Pourtant, des moyens de paiement sans contact pour les ados existent, mais ils ne sont pas suffisamment connus. Pixpay, Kard, Xaalys ou Boursorama Banque proposent des offres pour les mineurs et leurs parents afin de faire disparaître l’argent liquide des poches des ados. Non seulement ces offres permettent d’étendre les usages liés à l‘argent de poche (contrôle parental, éducation financière, paiements sur Internet), mais elles incluent quasiment systématiquement une carte de débit sans contact identique à celle des adultes.

Une fois sa carte de débit en poche, l’ado pourra réaliser des paiements chez n’importe quel marchand sans avoir à prendre le risque d’utiliser des pièces et des billets peu hygiéniques.

Une autre vision de l’argent de poche
Au-delà de l’aspect hygiénique, les cartes bancaires sont en passe de devenir la tendance de 2020 chez les mineurs de 7 à 17 ans. Les applications mobiles fournies avec ces cartes facilitent les paiements entre amis, les paiements sur Internet, mais aussi la protection parentale. En effet, certaines applications permettent de verrouiller les paiements dans certaines enseignes ou types de marchands afin d’éviter l’achat d’alcool ou de cigarettes.

Galerie Photos

A Propos de Rédaction ToutMontpellier

Amoureux de Montpellier, les membres de la rédaction de ToutMontpellier.fr vous tiennent au courant de tout ce qui se passe dans la ville et les alentours.