Une retrospective du Hip Hop en France

Vernissage de l'exposition «Battle of the year 10 ans»

 

Vernissage de l'exposition «Battle of the year 10 ans»

 

Vernissage de l'exposition «Battle of the year 10 ans»

 

 

C’est le mercredi 12 mai, à la Galerie Saint Ravy de Montpellier, que s’est tenu le vernissage de l’exposition «Battle of the year 2010». Cette rétrospective du hip hop en France ces neufs dernières années à été soutenue par de nombreux élus, notamment par le délégué à l’action culturelle et celle au sport solidaire, et avait pour but de montrer au grand public la double reconnaissance que l’association Attitude génère, à savoir celle des siens, de ses membres, comme celle des personnes qui l’encadre et le soutienne.

 

 

 


Du 12 au 22 mai, au milieu des voutes en croisées d’ogives de la Galerie d’art Montpelliéraine, alors que la dixième édition vient de commencer, se trouveront multitudes de vidéos et de photographies, montrant le succès grandissant de ces Crews plein de talent. C’est donc dans une ambiance visuelle très vive, avec notamment des photos de Ray Demski qui nous montre des figures, des mouvements en décomposition, que le public enthousiaste à écouté les discours clairement élogieux sur l’évolution du hip hop en France. Madame Sophie Boniface-Pascal, en sa qualité d’adjointe au maire et de déléguée au sport, a tout d’abord rappelé que c’est à Montpellier que se tiendra la finale du «Battle Of The Year Internationale», dans la Nouvelle Arena le 20 novembre prochain, et a ensuite félicité les membres de l'association pour leur travail, alors qu’ils «ont commencé à Grammont, dans la poussière».

Michaël Delafosse, adjoint à la cutlure, a continué en parlant de la diversité culturelle et de la fierté dont ces battles sont le symbole. Le délégué à l’action culture a vivement exprimé et explicité toutes les raisons qui font qu’il est fier d’appartenir à une «ville qui s’ouvre aux idées nouvelles». Ce sentiment, mentionné à plusieurs reprises, fait également la force des éléments constructeurs de cet événement incontournable, en ceci même que c’est «un enjeux majeur pour les crews de faire le Battle Of the Year», comme le mentionne Emilie Payan-Venuse, membre de l’association attitude.

Il n’est donc nullement étonnant de constater la mise en avant de cette culture hip hop, qu’elle s’exprime soit à travers cette exposition, ou encore par «Les Petites du cinéma hip hop festival» au Diagonal les 18, 19 et 20 mai, ou tout simplement par le fait que Montpellier soit, pour la première fois, la ville d’accueil de cette grande finale, après 20 ans de reproduction en Allemagne.

Le mot d’ordre est passé, les Montpelliérains doivent se tenir prêt à se laisser emporter dans cette culture importée des Etats-Unis qui a su réunir environ 25000 personnes l’an passé, et ce, jusqu’au clou du spectacle en novembre prochain.