A l’initiative de la Ville de Montpellier, en partenariat avec la SERM, Montpellier Méditerranée Métropole, l’Etat, la Caisse des dépôts et l’ADEME, la centrale de trigénération mise en service à Montpellier, dans le quartier Port Marianne, constitue une première en France : elle produit simultanément, à partir du bois régional, trois énergies (chaleur, froid et électricité).

Unique en France, à Montpellier, une centrale à bois produisant chaleur, électricité et froid

Saluée par le label Ecocité-Ville de demain, reçu par Montpellier Méditerranée Métropole pour les opérations de son projet urbain de « Montpellier à la mer » qui s’étend sur les communes de Montpellier, Castelnau-le-Lez, Lattes et Pérols, la centrale dessert 6 quartiers et alimente plus d’un million de mètres carrés de logements, commerces, établissements scolaires, de santé et bureaux.

La nouvelle centrale de trigénération produit simultanément - à partir du bois, issu de la région Languedoc-Roussillon - chaleur, froid et électricité renouvelables pour les écoquartiers de Port Marianne qui à terme compteront 5 200 logements et 600 000 m² de bureaux, commerces et équipements publics. Cette réalisation totalement inédite en France est la 8è centrale du réseau montpelliérain de chaleur et de froid. Installation innovante, elle contribue au respect de l’environnement à l’échelle de la ville et à la réduction des gaz à effets de serre sur les nouveaux quartiers de Montpellier dint Port Marianne, qui est déjà un quartier exemplaire en matière de respect de l’environnement.

« Cet équipement remarquable témoigne de notre contribution à la transition énergétique en privilégiant les énergies renouvelables dans la construction ou la rénovation de la ville. Coordinatrice de l’EcoCité, la Métropole s’emploie à développer des équipements durables pour l’avenir de son territoire » précise Philippe Saurel, maire de la Ville de Montpellier, président de Montpellier Méditerranée Métropole.