Hélène Mandroux s’efface ...

Régionales 2010 : Georges Frêche prend le large

Régionales 2010 : Georges Frêche prend le large

 

Il était sur un petit nuage, hier, le sieur Georges Frêche. Avec  un score dépassant les 34%, il conserve une solide avance sur son rival de droite, l’UMP Raymond Couderc, que les urnes ont crédité de 19,63% des suffrages.

 

Toutefois, comme dans 12 autres régions, les élections du Languedoc-Roussillon donneront lieu à une triangulaire, la liste FN de France Jamet atteignant un peu plus de 12%.

 

 

 

 


Derrière les « finalistes » du second tour, viennent ceux qui n’ont pas dépassé les 10% : le vert  Jean-Louis Roumégas, René Revol et surtout l’actuelle maire de Montpellier Hélène Mandroux, plafonnant à 7, 74% des votes. Lors d’une interview en duplex accordée à France 2,  Georges Frêche ne mâchait pas ses mots en qualifiant de « désaveu » le score de son ex-protégée. 


Du côté de la direction du PS, on accusait le coup : Martine Aubry, relayée par la candidate déçue Hélène Mandroux, déclarait qu’il fallait laisser la liberté aux électeurs de choisir leur président de région.  Tout en  soulignant qu’il  fallait « faire barrage à la droite et à l’extrême droite ». Une manière détournée d’appeler à voter Frêche, seul représentant de la gauche,  sans le nommer bien sûr.


Mais,  le grand vainqueur de cette soirée des élections restera sans nul doute l’abstention : 50%, un taux nettement plus élevé qu’en 2004 dans la région. Message politique ou non, espérons que les électeurs  seront plus nombreux à aller voter au second tour…

 


source photo : AFP