On constate actuellement une forte augmentation des populations de chenille du papillon « bombyx disparate » sur certaines communes du Nord-Est du département de l’Hérault. Cette chenille s’attaque essentiellement au feuillage des peuplements de chênes. Cette augmentation se produit de façon cyclique (cycle de 10 ans environ), la dernière grosse prolifération ayant eu lieu durant le printemps 2005 avec des défoliations massives notamment au Nord et à l’Ouest de Montpellier.

Prolifération de chenilles du papillon

A ses premiers stades de développement, sa dissémination sur des distances importantes est favorisée par les épisodes venteux prolongés (mistral et tramontane), les chenilles pouvant ainsi se retrouver dans les zones urbanisées.

La chenille du « bombyx disparate » ne pose pas de problème de santé particulier sauf cas d’allergie spécifique, contrairement à certaines autres chenilles urticantes (processionnaire du pin par exemple). Elle peut toutefois occasionner de la gêne à la population si elle est présente en grande quantité dans les zones habitées.

Le traitement avec un insecticide n’est pas recommandé. Toutefois, dans des cas de prolifération importante et d’allergie aux chenilles, vous pouvez procéder à la dispersion des chenilles par un nettoyage à l’eau des abords des zones habitées.

Les traitements aériens à grande échelle sur les espaces forestiers et naturels ne sont pas envisageables compte tenu des surfaces conséquentes concernées, de la dangerosité et de l’absence de sélectivité des produits chimiques vis-à-vis de la faune et des autres populations d’insectes. De plus, en procédant de cette façon, on risquerait d’éliminer le cortège de prédateurs de ces chenilles. Enfin ces produits peuvent présenter des risques pour la santé humaine.