Quatrième ville étudiante après Lyon, Grenoble et Toulouse, Montpellier et sa banlieue sont aujourd’hui considérées comme la sillicone Valley française. Son climat agréable et sa position géographique en font une ville extrêmement prisée des étudiants qui projettent de s’installer dans la capitale Héraultaise après leurs études.

Point sur la situation de l'emploi à Montpellier

Montpellier une ville qui n’est pas épargnée par la crise économique.

Aujourd’hui l’agglomération Montpelliéraine compte environ 420 000 habitants et ce sont plus de 300 nouveaux habitants qui s’installent chaque mois. On estime qu’en 2020, l’agglomération comportera plus de 500 000 habitants. Une aubaine pour certains, une impasse pour d’autres : en effet si certains secteurs notamment ceux des technologies de pointe et l’industrie du tourisme et plus généralement du secteur tertiaire profitent de cet afflux massif (n’oublions pas que Montpellier est aussi une ville très prisée des vacanciers) d’autres domaines souffrent de cette affluence et d’un contexte économique mondial toujours plus compétitif. Les premiers touchés sont les agriculteurs qui comme partout ailleurs peinent à tirer leur épingle du jeu et les employés non qualifiés.

Un taux de chômage-record
Si la réputation de Montpellier n’est plus à faire et que la cité est par exemple considérée comme une des 45 villes Mondiales a visiter absolument par le New York Times , l’envers du décor est parfois sordide et l’écart se creuse entre ceux qui s’en sortent (bien souvent les employés très qualifiés ou les ingénieurs, bien que tous ne soient pas épargnés) et ceux qui luttent pour survivre au quotidien. On estime actuellement que 15% de la population en âge d’exercer une activité est sans emploi et qu’environ 200 000 personnes vivent sous le seuil de pauvretés. Le nombre de personnes pauvres est nettement supérieur à la moyenne nationale.

Une ville victime de son succès
Les raisons expliquant cette situation compliquée sont nombreuses, mais ce qui revient régulièrement c’est ce qu’on appellera vulgairement la “rançon du succès” de Montpellier. Grand pole universitaire, la ville attire de nombreux étudiants qui resteront une fois leurs études terminées. Si de nombreuses entreprises ont élu domicile à Montpellier et dans sa région, des facteurs plus triviaux expliquent aussi cette installation définitive : douceur météorologique, région agréable… La grisaille des régions plus au Nord ne fait pas l’unanimité.

Aujourd’hui 50% de la population a moins de 34% et Montpellier enregistre un des taux de croissance démographique les plus élevés de France comme en témoigne ces pages dédiées aux entreprises de Montpellier.


Résultat? Il y a plus de demandeurs d’emploi, même qualifiés, que d’offres d’emploi à Montpellier . Les nouveaux arrivants se voient donc parfois contraints de quitter la région après quelques mois de recherches infructueuses.


Les secteurs en crise
Le BTP :
On assiste à une crise de la construction en bâtiment particulièrement sérieuse et, même si la situation semble s’améliorer doucement depuis un an, de nombreuses entreprises BTP sont actuellement en liquidation judiciaire. Les raisons sont nombreuses : gel des budgets publics, concurrence des entreprises low cost souvent venues de l’étranger et mauvaise réputation générale de ce secteur, qui pousse les potentiels clients à une méfiance accrue.

Le secteur agricole et plus particulièrement Vinicole :

Si le Languedoc est encore un acteur qui pèse lourd dans la production céréalière nationale, la mondialisation impose aux producteurs une concurrence déloyale couplée à des contraintes administratives et des charges patronales (pour un rendement élevé il faut de la main-d’œuvre or celle-ci coûte trop cher par rapport aux bénéfices généralement engrangés par les récoltes). Les agriculteurs peinent bien souvent  à rentrer dans leurs frais et sont amenés à vivre dans des conditions précaires ou à déposer le bilan.


Les entreprises qui recrutent:

Heureusement le bilan sur la situation des entreprises n’est pas tout noir et de nombreux secteurs d’activités sont actuellement en plein essor . Si des secteurs qui jadis fonctionnaient bien sont aujourd’hui en crise, la croissance démographique entraine cependant de nombreuses créations d’emplois. L’époque change, les besoins aussi !

Pour les employés moins qualifiés, les centres d’appels pullulent : en effet il faut bien assister les clients des grandes sociétés implantées dans la région.

Le domaine de la restauration propose lui aussi de nombreuses offres d’emploi!

De manière générale on recherche beaucoup de fonctions de supports, que ce soit à la clientèle ou aux employés : comptabilité, paie, secrétariat, assistanat…
Les besoins en matière de service à la personne, notamment dans le domaine de la petite enfance s’envolent, une conséquence heureuse de l’explosion démographique qui entraine de nombreuses naissances!

Quelques entreprises qui assurent le rayonnement de la région:
Dell et IBM : Leaders sur le marché de l’informatique, ces deux géants se spécialisent dans la production de hardware et de software matériel. IBM est implanté dans la région depuis les années 50.

Sanofi Pasteur: Le géant pharmaceutique a quant à lui installé son pole de recherche sur le cancer et la neuroscience dans l’agglomération, générant l’embauche de nombreux ingénieurs et scientifiques.
Sanofi n’est pas le seul acteur médical localisé à Montpellier, on retrouve aussi Bausch & Lomb  et Horiba Médical !

Si le bilan économique est mitigé, l’attractivité du territoire reste extrêmement élevé et Montpellier continue d’attirer une foule d'étudiants et de jeunes actifs en quête d’un poste et d’une vie meilleure au sein de cette silicone valley française.