Toutmontpellier.fr est allé à la rencontre d'Aymeric Gogibus, fondateur de la société Spotika, qui propose comme nouvel outil de communication le flyer vidéo.

Nouveau à Montpellier : découvrez le flyer vidéo !

Quand avez-vous créé le flyer vidéo ? Comment  vous est venue l'idée ?
Je n'ai pas crée le flyer vidéo, il existait déjà ; une amie m'en avait parlé et j'ai trouvé le concept intéressant. Nous avons alors calibré les produits avec différents fournisseurs.  Il y avait 2-3 sociétés qui le proposait en France, mais nous avons opté pour un positionnement différent.


Nous ne faisons pas du B2B ni du B2C mais du H2H ; le côté humain est mis en avant. Nous établissons un lien avec les clients et eux-mêmes vont en établir un autre avec leurs propres clients. Nous ne voulons pas d'une sphère aseptisée.






Que proposez-vous comme produits ?
Nous avons différents modèles : flux brochure, carte de visite ou magasine. Le flyer vidéo comporte un disque dur avec une vidéo intégrée. Les produits sont faits sur mesure. Le client choisit sa taille d'écran, sa taille de support, et peut rajouter des boutons. Il est par exemple possible d'avoir six boutons différents pour que différentes vidéos se succèdent ; il suffit de cliquer dessus pour passer à la suivante. Nous proposons également des versions tactiles du produit. La mémoire va jusqu'à 4 giga et la batterie possède de 80 à 120 minutes d'autonomie.





De plus, nous avons un suivi qualité en amont : nos produits sont faits dans les normes CE et RoHS qui confirme que ces produits limitent les substances dangereuses et ont un impact environnemental moindre. Ainsi, le flyer vidéo est 90% plus vert que n'importe quelle tablette. Avant que le produit ne soit validé, je le vérifie avec le fournisseur et je le livre personnellement. Nous sommes présents du début à la fin.

A qui s'adresse en priorité le flyer vidéo ?
Les flyers vidéos s'adressent tout aussi bien aux PME qu'aux grandes entreprises. Pour nos clients, le flyer vidéo est un moyen de développer deux fois plus vite un modèle d'affaire existant, ou d'impacter quatre fois plus que du print classique ou de la vidéo en pièce jointe . C'est une question de calcul: en moyenne un flyer vidéo est vendu 35 euros HT, plus cher que le print certes, mais il y a un retour sur investissement beaucoup plus important. Il s'adresse autant aux start up dynamiques qu'aux sociétés qui cherchent à renouveler ou développer leur image.

De plus, les flyers ne sont pas vendus par les entreprises à leurs clients, mais leur sont donnés. Par exemple, nous avons un projet en cours avec une marque de haute couture qui permettra aux invités des défilés de repartir de la salle avec un flyer vidéo en main qui proposera des extraits des collections.

Ainsi, il s'adresse tout autant aux PME, aux grandes entreprises, qu'aux personnes qui souhaitent communiquer différemment.

Les sociétés peuvent l'utiliser comme outil de communication pour des invitations événementielles , un pitch d'affaires, un lancement de marque. Il se destine au monde de la mode, de l'immobilier, de la nuit, ou encore des voitures. C'est un produit flexible qui convient aux agences de communication, ou bien aux paillotes des alentours de Montpellier. Néanmoins, c'est un produit que l'on veut garder haut de gamme.

Des projets futurs avec Spotika ?
Oui, nous comptons élargir notre gamme de produits. En effet, les produits évoluent constamment et nous voulons proposer des produits en accord avec nos clients. L'imagination est la seule limite.

Nous avons des connexions sur Cannes, Paris et nous réfléchissons à terme à en développer à l'étranger, par exemple à Casablanca.

  Intéressé par le concept ? Plus d'infos sur : http://spotika.fr