Philippe Saurel, Maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole, avec le concours de la DRAC, a retenu la candidature de Nicolas Bourriaud comme Directeur artistique de la Panacée et chargé de la préfiguration du Futur Centre d'Art Contemporain de Montpellier Méditerranée Métropole qui ouvrira ses portes au public début 2019.

Nicolas Bourriaud nommé Directeur artistique de la Panacée

Critique d’art et commissaire d’expositions spécialisé dans l'art contemporain, Nicolas Bourriaud a fondé et co-dirigé le Palais de Tokyo de 2000 à 2006. Il fut également Chef de l’Inspection de la création artistique au Ministère de la Culture et de la Communication en 2010 et Directeur de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts Paris, de 2011 à 2015. Il sera secondé par Stanislas Colodiet, Conservateur au musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole spécialisé dans le XXIe siècle.

Philippe Saurel souligne "Reconnu nationalement et internationalement dans le monde de l'art contemporain, Nicolas Bourriaud a toute ma confiance pour mener à bien le commissariat de la première exposition du Futur Centre d'Art Contemporain de Montpellier et accompagner la mise en place du projet scientifique et culturel. Il assurera la direction artistique de la Panacée et travaillera sur la mise en synergie des différents lieux culturels de la Ville et de la Métropole de Montpellier au travers d'un parcours d'art contemporain.Montpellier a toujours été une ville en avance sur son temps. Laboratoire de danse, de musique, d'architecture et aujourd'hui d'art contemporain. Je veux que l'art contemporain rayonne, transpire, bouillonne dans Montpellier !"


A propos du  Futur Centre d'Art Contemporain

Dès son élection à la Métropole de Montpellier, Philippe SAUREL, Maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole a souhaité modifier l’opération de construction du Musée de l’Histoire de France et de l’Algérie dans les locaux de l’Hôtel Montcalm à Montpellier et a lancé l’étude de la réorientation du projet initial vers un projet fondé sur l’art contemporain. Le nouveau projet proposé est celui d’un Centre d’art contemporain dont le territoire de la Métropole de Montpellier est dépourvu. Ce futur équipement prendra place dans les 3 000 m² de l’Hôtel Montcalm, dont 1 500 m² dédiés aux expositions, ainsi que la cour et le Parc Robl& egrave;s attenants, soit 3 500 m². Il s’agira d’un centre dédié à l’art du XXIe siècle adossé au musée Fabre, dont il constituerait l’extension dans le domaine de la création des 20 dernières années.

Ouverture du Centre d'Art Contemporain prévue début 2019.