Musée du Vieux Montpellier

Adresse

2 place Pétrarque
Hôtel de Varennes
34000 Montpellier


Présentation

Une balade dans le Montpellier de l’époque

C’est dans un ancien appartement du premier étage de l’hôtel de Varenne que le musée du Vieux Montpellier a pris place depuis une trentaine d’années seulement. Vous trouverez ce bel hôtel particulier datant du XVIIe siècle sur la place Pétrarque, juste derrière la fameuse place Jean Jaurès, dans le centre historique de la ville. Ce musée vous permettra de découvrir sa vaste collection d’objets, de provenances, supports et caractéristiques esthétiques diverses : dessins, estampes, affiches, sculptures, peinture, mobilier, textile ou encore verrerie. 

 

Orné de boiseries datant du XVIIIe siècle, ce plaisant petit musée, avec ses plafonds à la française, vous plongera dans l’ambiance du Montpellier d’ « avant », de l’époque du Moyen Age à celle de l’empire, en passant par la Renaissance et la Révolution. Pièce après pièce, vous déambulerez dans un univers empli d’œuvres remarquables, parmi lesquels vous pourrez trouver des portraits de personnalités montpelliéraines, tels que celui de Sébastien Bourdon (1616-1671), Pierre Richer de Belleval (1565- 1632), celui de l’evêque François-Renaud de Villeneuve (1683-1766), ou encore les tableaux d’Edouard Marsal (1845-1929), de Guillaume Ranc (1685-1742), sans oublier le tableau « Convalescence en prière » de l’éminent Charles Matet (1791-1870).

 

Ne manquez pas d’observer attentivement la remarquable maquette conçue à la suite de la destruction de la forteresse de Montpellier. Distribuée à l’époque aux plus grandes villes de la France, la plupart ont aujourd’hui disparu. Mais la plus belle pièce est sans conteste la Vierge Noire, une madone à l’enfant datant du XIIIe siècle. Cette dernière a remplacé la Magestat Antiqua qui prenait place dans l’église Notre-Dame-des-Tables à la fin du XIIe siècle. Sa provenance reste assez mystérieuse, mais cette statuette, faîte de bois polychrome, interpelle par sa beauté et sa finesse.

     La visite débute par la découverte du hall, où se situent cette fameuse Vierge Noire et son tabernacle, des estampes, aquarelles ou encore le plan Dillon, qui date du XVIIIe siècle. Pour vous éclairer dans cette balade historique, vous pourrez utiliser une borne interactive mise à votre disposition La salle suivante est celle dite des processions. Là, vous découvrirez des statuettes religieuses, des portraits provenant de donateurs ou de bienfaiteurs de l’Hôpital général de la Ville, ainsi que des bâtons de processions des confréries de pénitents de Montpellier. Le salon du XVIIIe siècle qui suit est composé de quelques meubles de la même époque et d’œuvres d’art.

 

Par la suite, la salle de la Révolution abrite gravures, tableaux et objets ramenant à cette même période historique, comme les pierres de la Bastille reçues par la ville. De multiples objets ont été rajoutés au fil du temps dans cette pièce, telles que des médailles, faïences ou encore des vêtements. Le couloir qui suit a été récemment réorganisé et narre l’histoire de la ville à l’aide de quelques gravures. Vous y verrez notamment des images de monuments comme le Château d’Ô ou l’Arc de Triomphe.

 

Le boudoir, situé au bout, est divisé en deux. La première partie constitue la fin de ce couloir, avec des aquarelles et des gravures. La seconde est la reconstitution du bureau de Jules Pagezy, qui a profondément modifié la ville sous le second empire, époque où il était maire de Montpellier. Enfin, la dernière salle est celle dite de la cheminée, qui ressemble à une ancienne cuisine où sont exposés mobiliers religieux et objets singuliers.

Alliant arts décoratifs, Beaux-Arts et art religieux, intéressant et rapide à visiter, ce charmant musée de France, qui dépend des archives municipales depuis l’année 1982, vous fera pénétrer dans un monde singulier empli d’objets hétéroclites et qui font partie du patrimoine de la ville de Montpellier.