Musée de l'Infanterie

Adresse

Avenue Lepic
34057 Montpellier


Présentation

Musée de l'Infanterie

Ce remarquable musée, qui vient d’être rénové en 1999 , date de la fin du 19ème siècle. C'est le seul musée du ministère de la Défense consacré à l'infanterie, de ses origines à nos jours. Il est situé à l'école d'application de l'infanterie qui a repris le flambeau des écoles d'infanterie du XIX ème siècle pour la formation des cadres de l'armée. Le musée est immense, il présente une énorme collection de 15 000 objets sur une surface de 2500 m2. Il présente l'histoire de l'infan- -terie française depuis le le XVè siècle mais aussi une mémoire des tirailleurs du maghreb et des officiers dans les colonies d'Afrique du nord.

Ce musée est unique en France. Sa construction date de 1973 et sa rénovation à la fin des années 90, où ses surfaces d’exposition ont été triplées. Il ouvre ses portes au public en 1999 et depuis sa création, c’est le seul musée du ministère de la Défense qui est consacré uniquement à l’histoire de l’infanterie française, de ses origines jusqu’à aujourd’hui. Rattaché à l’école d’application de l’infanterie (E.A.I.), qui est le descendant des écoles d’infanterie, ces dernières ayant été créées dans l’armée de terre depuis 1873 et qui s’occupe actuellement de la formation des cadres de l’arme. En déambulant dans les 14 salles, c’est cinq siècles d’histoire de France qui défileront sous vos yeux. En effet, l’objectif de ce musée est de faire partager au plus grand nombre cinq siècles d’infanterie. Il se caractérise en tant que musée de société et lieu de mémoire, un endroit dédié à la méditation sur la culture et l’identité de la de l’infanterie française. Le musée de l’infanterie est une fondation de l’armée de terre qui voulait inscrire ses choix « au cour des préoccupations de la société contemporaine ». Expositions variées, élargissement de ses activités, ce musée s’adresse à un public de plus en plus large. Depuis 1999, une exposition sur la Grande Guerre à travers la démonstartion d’œuvres : tableaux et aquarelles de Scott et aquarelles de Montagné, une exposition sur le Maroc des années 30, avec tableaux de Genicot, dessins de Santi (peintre des armées), tableaux de Pontremoli, Roy, Berne-Bellecourt, Grolleron, Edouard Detaille, et plusieurs expositions « dossiers » comme sur la Première Guerre Mondiale ou le conflit Indo-Chinois ont eu lieu.

 

En chiffres, ce musée possède 14 salles d’expositions temporaires sur à peu près 2700m2 et 2 salles d’expositions temporaires (300m2), un mémorial, une boutique, un centre de documentation, un service éducatif agréé par l’Education Nationale, deux monuments aux morts. Ce musée, c’est aussi 12500 visiteurs en 2004, un parking gratuit, une association de soutien (AAMI) reconnue d’utilité publique.

 

Collection :

15 000 objets sont présentés sur une surface de 2700m2 d’exposition. Cette collection vous transportera dans l’histoire de l’infanterie française depuis que les premières bandes de fantassins furent crées par Louis XI, en 1479, et jusqu’aux ambitions actuelles de l’armée de terre.

Elle témoigne aussi de la présence française en Afrique du Nord de 1830 à 1962. Le musée conserve en effet  la mémoire des goums mixtes marocains, des officiers des affaires indigènes du Maroc et des troupes sahariennes. Vous verrez également l’illustration de l’infanterie d’aujourd’hui avec par exemple les interventions extérieures, le Liban, l’ex-Yougoslavie ou encore l’Afrique.

Depuis trente ans, la collection ne cesse de s’enrichir et de se diversifier. Vous pourrez y découvrir des éléments trop méconnus actuellement et qui font partie du patrimoine de notre nation, de notre identité. En effet, tous les domaines du patrimoine militaire, artistique et ethnologique sont observables : uniformes et costumes civils, fanions, drapeaux, insignes, décorations, objets ethnographiques et préhistoriques, entre autres.

Vous aurez donc la possibilité d’emprunter un parcours sobre et contemporain et de découvrir les grands thèmes. Vous trouverez à votre disposition des supports audiovisuels et des bornes interactives qui aident à approfondir les thèmes fondamentaux. Les collections sont constamment remises à jour vu l’acquisition de nouveaux objets à exposer et pour que vous puissiez suivre au pieux l’évolution de l’histoire.


Evénements :

Le musée est en partenariat avec les ministères de la Défense et de l’Education Nationale, ainsi qu’avec le centre d’histoire militaire de l’Université Paul Valéry et de multiples associations socioculturelles (Maison pour tous, Maison des Rapatriés, etc.). Le musée participe également aux grands rendez-vous de la vie culturelle nationale et régionale, comme le Printemps des musées ou les journées nationales du Patrimoine.


Expositions :

Le musée allie une à deux fois par an dans son programme des expositions monographiques ou thématiques. C’est l’occasion de présenter des œuvres issues de réserves ou d’autres musées nationaux, de présenter des artistes méconnus ou de suggérer une méditation sur un thème atypique de l’armée française. Le musée est enfin un participant qui intègre des opérations de communication culturelle organisées par exemple par l’office de tourisme de Montpellier et le conseil Général de l’Hérault telles que les opérations « city pass » ou encore « Pass Musée ».

Les thèmes abordés sont principalement l’histoire, la technique et l’industrie portant sur les traditions de l’infanterie française du XVe au XXe siècle. Dans les collections vous trouverez des collections militaires composées d’armes, uniformes, armures, mais aussi des documents manuscrits, aquarelles, huiles sur toile, photographies, vidéocassettes, livres d’histoire et tout autres documents portant sur l’histoire militaire à travers les grandes thématiques et périodes historiques. Dans un ordre chronologique les salles vous narreront l’histoire de l’infanterie de 1479 à 1995. Cela fait en effet plus de 25 ans que le musée rasssemble tous les collections portant sur l’histoire et les techniques de l’infanterie française du XVe au XXe siècle.

Le musée de l’infanterie jouxte l’Ecole d’Application de l’Infanterie (E.A.I.) de Montpellier, qui forme et perfectionne actuellement les cadres de l’infanterie. Mis en place en 1973, sa muséographie a été totalement été rénovée en 1999. Agréé par le ministère de la Défense il est dédié aux fantassins ainsi qu’à leur histoire sur environs cinq siècles, du Moyen Age à nos jours. Il fait partie d’une chaîne de 17 musées qui recouvrent les spécificités de l’armée de terre. Son conservateur est diplômé de l’école du Louvre. En 2005, le musée a accueilli 117 089 visiteurs.

Au niveau des actions, ce musée propose d’aider les enseignants pour la réalisation de visite du musée, en fonction des périodes historiques, des thèmes d’éducation civique. De plus des rencontres avec des militaires de l’E.A.I. sont réalisables lors des visites de façon à faire connaître aux élèves le but des institutions militaires et les rôles qu’elle joue actuellement. Des anciens combattants peuvent également intervenir lors des visites. Le but est ici non pas de faire une simple visite guidée mais de fournie des fiches de travail avec les thèmes sélectionnés. Sont visés les élèves surtout de fin du collège ou du début du lycée, mais des parcours peuvent être proposés à un public d’école primaire.  Le service forme de plus les stagiaires de l’IUFM à la visite muséale et à la réflexion sur les thèmes de la guerre et de la défense.

Une collaboration avec le service éducatif du musée des Invalides a été mise en place pour favoriser des échanges dde travaux et de conseils de la part des guides conférenciers des Invalides, ainsi qu’avec l’ONAC de l’Hérault et d’autres services éducatifs comme celui du Musée de la Résistance de Castelnau.

Musée thématique sur l’évolution de l’infanterie à travers ses uniformes, armes, emblèmes et objets de la vie quotidienne, de 1480 à nos jours. Sa vocation est donc de présenter au public les souvenirs et témoignages relatifs à l’histoire de l’infanterie française à travers ses 15000 objets et ses quelques 2500m2.