Après avoir révélé des artistes comme Cocoon, Cascadeur, Christine and the Queens ou les Feu! Chatterton Les inRocks lab et Sosh repartent sur les routes à la rencontre de la nouvelle scène musicale française. Du 12 mars au 16 avril, la tournée des Open Mics (auditions ouvertes au public) s'invitera dans 10 villes de France. Pour la cinquième étape de la tournée, le Lab s'arrêtera à Montpellier, le jeudi 26 mars à 19h30, au Rockstore qui accueillera les huit meilleurs espoirs de la région.

Montpellier : Tournée des Inrocks Lab

Les groupes présélectionnés suite à l'appel à candidature se produiront sur scène lors d'open-mics. Les artistes auront 20 minutes chacun pour séduire le public et surtout le jury.

À Montpellier, le jury est composé de : Mathieu Lambert (Directeur du Garage Électrique), Anthony Jubilin (Journaliste pour Radio Campus), Antoine Winling, Laurent Sauvagnac (Chargés de la programmation du Rockstore), Laurent Girardot (Directeur adjoint du développement et des nouveaux médias aux InRocKs) et Abigail Aïnouz (responsable éditoriale des inRocKs lab).

Pour chaque audition, le jury se réunira pour sélectionner le lauréat de la soirée. Il bénificiera d'une bourse de 1000 € sur le site de crowfunding KissKissBankBank afin de développer son projet musical, et figurera sur la compilation des 15 lauréats. Le gagnant de la soirée sera également qualifié pour l'étape suivante : le Festival des lauréats qui se déroulera à la Gaîté lyrique à Paris, du 29 au 31 mai. Les quinze groupes du Festival des lauréats joueront en live et cinq d'entre eux seront qualifiés pour jouer lors de la finale du concours qui se tiendra au Trianon le 19 septembre à Paris.

Les 8 groupes présélectionnés pour Montpellier sont :

Antonina Morretes : Ancien étudiant en cinéma et baroudeur chevronné (Tokyo, Istanbul, Singapour…), Antonina Morretes propose un voyage électro-pop à la croisée des genres entre Bowie, T-Rex et Lou Reed. Le résultat ? Des hymnes foutraques terriblement enthousiasmants et clairement taillés pour les dancefloor.

Emma Double Té Hache : Emma n’est pas une femme mais un gamin frenchie de la génération 90’s, berçé par Beck et Manu Chao. Adepte du do it yourself, ce doux folkeux armé de sa guitare et de ses auto-samplages vous embarque avec ses textes en anglais et français dans son kaléidoscope minimaliste.

Jidma : Unique rappeur de cette édition montpelliéraine, Jidma surprend par la maturité de ces textes et la justesse de son flow. Originaire de Carcassonne, cet autodidacte n’a connu qu’une seule école celle d’IAM, d’Oxmo Pucino ou de Lunatic, en bref celle de l’élite du rap français des années 90.

Kazy Lambist : De ces sept années de piano et de sa formation musicale au Canada – où il découvre le jazz et le rap – Kazy Lambist nous revient avec un projet musical unique : une pop inclassable qui mêle tout à la fois Air, Metronomy et John Coltrane.

Midnight Bloom : Depuis 2013, Harisoa et Félix distillent leurs mélodies pop teintées de mélancolie folk sur les internets. Entre Jeff Buckley, Bob Dylan et Bjork il n’y a finalement pas grand-chose si ce n’est deux mots : Midnight Bloom.

Oceanic Memory : Derrière ce patronyme anglophone on retrouve le quatuor montpelliérain que forment Cédric, Sébastien, Jérôme et Thomas. Au son de leurs rythmiques pop détonantes on distingue des essences de Foals, The XX et Arctic Monkeys.

Paper Boat Sailors : Quatre marins imaginaires en quête de liberté et bercés par Bon Iver, Wild Child et Cocoon voilà l’histoire de Paper Boat Sailors. Le rendu ? Des sonorités folk envoûtantes commandées par un brillant quatuor…exclusivement féminin !

Volin : Derrière Volin, on retrouve un trio guidé par le verbe et rêvant de défricher les sentiers jugés trop vierges du rock indé français. De Portishead à Aphex Twin en passant par Grizzly Bear on retrouve chez eux de jolies influences et de brillantes intentions.