Montpellier : « Solstice » de Blanca Li à l’Opéra Berlioz !

C’est un spectacle qui est inspiré par les quatre éléments parce que j’ai envie de parler en ce moment de la relation de l’homme avec la nature. On va développer ça avec un groupe de quatorze danseurs formidables – une partie de ma compagnie et des nouveaux danseurs. (…) J’ai envie d’avoir des associations fortes des corps. J’ai fait un groupe solide où chaque danseur a une vraie personnalité, c’est très important pour moi que chacun soit différent de l’autre. (…) Ce sont des danseurs contemporains mais ils ont tous une base classique, une base technique très forte. Ce sont des danseurs très complets, certains font même du hip-hop.

Blanca Li


Après un triomphe pour l’ouverture de la saison à Chaillot, Solstice, la pièce événement de Blanca Li affiche déjà complet à l’Opéra Berlioz pour l’unique représentation prévue le vendredi 19 janvier. La chorégraphe propose un spectacle hommage à la nature, vitale à l’homme. Les danseurs deviennent éléments, rythmes, couleurs dans un décor onirique et envoûtant. Par leurs mouvements, leurs corps et rythmes, ils participent à la musique conçue pour la pièce.


Solstice pour un hommage de la danse à la Nature

Solstice surgit du besoin de Blanca Li d’aborder par la danse des questions fondamentales avec lesquelles nous vivons au quotidien. La nature et les éléments sont des entités vivantes, actives, fragiles et précieuses. Blanca Li nous en offre une vision personnelle, habitée, à la fois poétique et esthétique. Cette pièce lumineuse magnifie l’homme et les éléments naturels, questionne notre terre, exalte son chant mais aussi sa fragilité. Sublimant les individualités de ses danseurs autant que le groupe, Blanca Li amène une danse intuitive et très contemporaine. Dans ce spectacle, le corps du danseur se situe à la frontière entre nature et civilisation. Solstice interroge aussi la place de l’humanité au sein de la nature, non pas envisagée comme le centre de celle-ci, mais comme une de ses composantes. Solstice joue avec les éléments, le temps, la matière, le mouvement et la lumière. La nature s’y révèle fantastique et belle, angoissante et lumineuse. Blanca Li invite le public à un voyage fascinant et sensible dans un univers en mouvement pour dire la beauté du monde, sa force, son énergie et sa fragilité. Les danseurs sont autant de guides pour le spectateur dans cet univers où le réel et l’illusion se confondent.


Une pièce engagée

Blanca Li se préoccupe de l’avenir de la planète, ce sujet est pour elle une urgence à traiter. Il y a cinq ans, elle a exploré l’univers des robots (séance cinéma gratuite sur inscription le mardi 16 janvier), elle aborde aujourd’hui l’environnement, dans une suite logique. Pas de discours militant, mais un spectacle qui convoque le souffle de l’air, la fraîcheur de la pluie, le ballet d’une feuille qui tombe… Solstice renvoie à tout ce qui constitue l’équilibre de notre écosystème, en pleine crise écologique. Pour mettre en œuvre ces interactions sensibles avec notre environnement quotidien, la chorégraphe et son scénographe ont conçu un dispositif original dont la présence constante et toujours en mouvement devient successivement nuage, terre, ciel ou vent. Pour Blanca Li : « Le décor doit être partie intégrante de ce que nous en tant que créateur on a envie de transmettre. (…) On a inventé une espèce de tissu qui va être à la fois la terre, devenir le ciel, la pluie, le vent. Il va se transformer, il va avoir une présence dans le spectacle, et être tout le temps en mouvement, comme la nature l’est tous les jours. » Cette pièce engagée montre une atmosphère onirique avec des oscillations du traditionnel à la modernité, et de l’organique aux technologies.


Solstice de Blanca Li

Opéra Berlioz – Le Corum, Montpellier

Pièce pour treize danseurs et une percussionniste

Chorégraphie, direction artistique : Blanca Li

Scénographie, dramaturgie : Pierre Attrait

Création des projections vidéo : Charles Carcopino

Système de projection sur danseurs : Anomes/Millumin

Musique : Tao Gutierrez

Lumières : Caty Olive

Costumes : Laurent Mercier

Assistantes à la chorégraphie : Glyslein Lefever, Déborah Torres

Assistante à la scénographie : Delphine Sainte-Marie

Assistant à la création des projections vidéo : Simon Frezel

Réalisation des costumes : Atelier de Chaillot – Théâtre national de la Danse

Réalisation des décors : Atelier de l’Opéra de Rouen Normandie

Avec : Yacnoy Abreu Alfonso, Peter Agardi, Rémi Bénard, Jonathan Ber, iris Florentiny, Julien Gaillac, Yann Hervé, Aurore Indaburu, Alexandra Jézouin, Margalida Riera Roig, Gaël Rougegrez, Yui Sugano, Victor Virnot

Production : Chaillot – Théâtre national de la Danse

Vendredi 19 janvier à 20 heures

Ce spectacle est accessible aux spectateurs malvoyants grâce à l’audiodescription.

Tarifs : 5 à 35 euros

Information, réservation : 0 800 600 740

Montpellier Danse 2017-2018 www.montpellierdanse.com


CINÉMA Elektro Mathematrix - Film de Blanca li (2016, 85 min) : mardi 16 janvier à 18h30 à la Salle Béjart de l’Agora - Cité internationale de la danse / Montpellier. Entrée libre sur réservation : 0 800 600 740


Petit-déjeuner à l’Agora - rencontre avec la chorégraphe Blanca Li : vendredi 19 janvier à 11 heures à l’Agora - Cité internationale de la danse / Montpellier. Tarif 5 euros, sur réservation : www.montpellierdanse.com ou 0 800 600 740