La mairie de Montpellier a présenté l'AFFDO, une association de sensibilisation au grand public sur le don d'organes et d'accompagnement des familles de donneurs.

L'AFFDO, une association de sensibilisation et d'accompagnement au don d'organe

  Créée l'an dernier avec le soutien d'Hélène Mandroux, l'AFFDO (Association Française des Familles de Donneurs d'Organes) est une association de soutient aux familles de donneurs d'organes. Ses activités viennent en complément de ce que réalisent les autres associations dans ce domaine.

L'AFFDO invite les familles de donneurs à se retrouver entre elles pour échanger leur vécu. Deux ambitions motivent l'association : poursuivre son développement au plan national et créer sur Montpellier une maison du don d'organe et de la greffe.

La France demeure en retard par rapport à d'autres pays. Ainsi, au Canada ou en Espagne, le don est considéré comme plus naturel et les délais d'attentes sont plus courts.

17 000 personnes attendent actuellement un don d'organes en France. 3 000 décès ont lieu chaque année faute d'organes arrivés à temps. Par ailleurs, 35 à 40% des proches en dépit des lois bioéthiques de 2004 et 2011 refusent d'appliquer la volonté du défunt. Enfin, le taux d'opposition au prélèvement d'organes est passé de 30% en 1996 à 33% aujourd'hui.

Par ailleurs, l'association a lancé une campagne de sensibilisation "en face à face" entre octobre et décembre derniers dans les rues de Montpellier. Cinq mobilisateurs (dont 4 jeunes en mission de Service Civique) ont participé à l'opération. 2 000 entretiens individuels ont été menés permettant de s'informer et d'engager une réflexion sur le positionnement de chacun. L'opération sera renouvelée cette année. 

Après la présentation de la structure, des membres de l'association sont venus évoquer leur vécu. Ainsi, Gilda Gianola, la trésorière, est greffée depuis 7 ans suite à une hépatite B fulminante : « Sans donneur, je serais décédée en 48 heures » raconte-t-elle. Cécile, qui est dans une famille de donneur, est également venue apporter son témoignage. Sa petite sœur est décédée en 2008 faute d'organe arrivé à temps.