Robert Ménard insulte les journalistes. Le Club de la presse condamne fermement et appelle à la mobilisation.

Montpellier : Rober Ménard insulte les journalistes

Jeudi 21 mai, deux journalistes membres du Club de la presse (Olivier Roirand, président du Club de la presse et journaliste de TV Sud et Sébastien Hoebrechts, vice-président et journaliste de Direct Montpellier Plus) ont été reçus en mairie de Béziers afin de tenter une médiation avec Robert Ménard et d’apaiser les tensions croissantes entre l‘élu et les médias locaux et régionaux.

Le Club de la presse relate que "L’entretien n’aura duré que sept minutes. Aucune discussion n’a été possible puisque Robert Ménard a immédiatement envoyé les deux journalistes « se faire foutre » (sic), les chassant de « sa » mairie en proférant des insultes graves à l’encontre « des tocards », les journalistes locaux, « d'une sous-presse », les médias régionaux et « d'un journal de merde » le Midi Libre."

Pour le Club de la presse : "Cette attitude d’un élu de la République est inacceptable et constitue une attaque grave aux valeurs de la démocratie que porte la presse, mais aussi une insulte à l’encontre de ses millions de lecteurs, auditeurs et téléspectateurs. Cette attitude est d'autant plus inconcevable que Robert Ménard a débuté en tant que journaliste local à Montpellier, a cofondé le Club de la presse et créé Reporters Sans Frontières en terre montpelliéraine."

Le Club de la presse appelle ainsi l’ensemble des journalistes, des élus et des citoyens à condamner fermement et solennellement les propos de Robert Ménard.