Carolyn Wittendal et Benjamin Jacquemet, lauréats de l'appel d'offre pour la résidence d'artistes 2014-2015 à l'université de Montpellier vous invite à une visite guidée de leur exposition "Chimaera", ce jeudi 30 avril.

Montpellier : Rencontre des artistes de l'expoisition

À l’issue d’une résidence d’artistes qui a débuté en novembre 2014, le collectif sétois Microclimax, constitué de Carolyn Wittendal, artiste plasticienne et designer, et de Benjamin Jacquemet, architecte et artiste, propose une visite de l’exposition Chĭmæra.

Deux visites auront lieu :
- à 13h00 à la bibliothèque universitaire du campus Triolet de l’Université de Montpellier autour de la plupart des œuvres
- à 14h30 à la bibliothèque universitaire de droit, économie et gestion du campus Richter autour de l'oeuvre « Arbre de Vie », sculpture, mobile géant illustrant une phylogénie mercantile, par un arbre taxonomique de marques commerciales utilisant des images d'animaux.

Placée sous le signe de la fusion, la résidence d’artistes Microclimax représente un véritable marathon exploratoire au cours duquel le duo d’artistes s’est inspiré de visites et découvertes de différents lieux emblématiques de l’université.

Les rencontres et échanges avec des étudiants, enseignants et enseignants-chercheurs, fructueux et inspirants, ont initié le processus créatif d’une dizaine œuvres. L’exposition Chĭmæra traduit une rencontre inédite de l’art et des savoirs étendue à l’ensemble de l’Université de Montpellier.


Voici la liste de toutes les oeuvres :

- « Dernière molaire », sculpture, bague-dent en céramique dentaire, hommage à la dent récessive
- « Je suis souterrain... », série de dessins imprimés sur tableaux de classe, variations d'objets mutants
- « Habitare? », installation, 2 rhizotrons détournés et plantés + 1 dessin imprimé sur bois
- « Bitume » et « Asphalte », sculptures olfactives, création de 2 parfums évoquant la route, lien physique entre les campus, et de leurs flacons
- « Nuage », paysage olfactif, création de 8 odeurs évoquant des lieux du quotidien d'étudiants sur le territoire de l'UM, et du dispositif de diffusion des odeurs + cartographie.
- Études pour sculptures en tenségrité, collages et maquettes.
- « le livre blanc », livre de 586 pages, hymne à tout ce qui reste à écrire, relié, couverture rigide, 582 pages sans texte.
- « trace - fluorescence 586nm », installation à l'échelle du paysage, coloration de bassin à la sulforhodamine, traceur hydrologique fluorescent.