Montpellier : « Quella fiamma ! », le baroque à l’honneur à l’Opéra Comédie !

Grand moment musical en perspective : depuis le milieu du XIXe siècle, des compositeurs comme Mendelssohn, Brahms ou d’Indy n’ont eu de cesse de redécouvrir et même publier les grands maîtres du passé. En Italie à partir de 1885, l’éditeur Alessandro Parisotti rassembla trois volumes d’airs anciens a voce sola de Caccini, Scarlatti, Caldara, Monteverdi... avec accompagnement de piano, quitte à mettre son grain de sel en arrangeant ce qu’il jugeait désuet. Avec la complicité des solistes d’Orfeo 55, Nathalie Stutzmann revisite Haendel, Cavalli, Porpora, Durante... et les pare de son incomparable timbre de contralto.


Nathalie Stutzmann et Orfeo 55 sont en résidence à l’Opéra Orchestre national de Montpellier jusqu’en 2020 : nous allons savourer de belles pages de la musique baroque ! Nathalie Stutzmann compte parmi les personnalités musicales les plus marquantes de notre époque, elle est l’une des rares authentiques voix de contralto mais également l’une des grandes révélations de ces dernières années en tant que chef d’orchestre. Son approche à la fois libre et rigoureuse et l’intensité émotionnelle de ses interprétations lui valent l’appréciation du public et des orchestres qu’elle dirige. Nathalie Stutzmann a suivi une formation de pianiste et bassoniste. Pour le chant, elle a reçu l’enseignement de sa mère, Christiane Stutzmann, avant d’étudier à l’école d’art lyrique de l’Opéra de Paris avec Michel Sénéchal. Également élève de Hans Hotter, elle a été formée à la direction d’orchestre par Jorma Panula.


Quelques mots de Nathalie Stutzmann

Orfeo 55 s’est produit pour la première fois à l’Opéra Comédie de Montpellier en mai 2016 et nous y avons ressenti une complicité immédiate et évidente avec la beauté du lieu, la qualité de l’acoustique, le chaleureux accueil que nous a réservé le public et l’enthousiasme de la direction. Tout cela nous a naturellement amenés à réfléchir à une collaboration plus étroite, et c’est avec une très grande joie que j’ai accepté l’invitation de Résidence de la directrice générale de l’établissement Madame Valérie Chevalier, à installer l’orchestre pour les trois prochaines années à l’Opéra. Mes musiciens et moi-même sommes ravis d’intégrer la vie musicale de cette maison historique et de sa magnifique région afin d’y faire rayonner la personnalité, les spécificités, l’identité propre d’Orfeo 55 et d’y transmettre tout notre amour de la musique. C’est aussi la toute première fois qu’Orfeo 55 sera en Résidence dans un Opéra depuis sa création en 2009, ce qui ouvre de nouveaux horizons. Une production scénique est d’ores et déjà en discussion.


Nathalie Stutzmann et l’ensemble Orfeo 55

Dès sa création en 2009, Orfeo 55, une formation unique au répertoire original et éclectique, s’est produit dans le monde entier sous la direction énergique et inspirée de sa chef et chanteuse Nathalie Stutzmann. Sous contrat d’exclusivité avec Warner Classics/Erato comme chef d’orchestre et chanteuse, Nathalie Stutzmann a publié à l’automne 2014 un premier album sous ce label consacré aux grands héros de l’ombre handéliens, Heroes from the Shadows, couronné par de nombreuses récompenses : Diapason d’Or, Melomano de Oro, Grammophon Choices… Même succès pour Prima Donna (2011), consacré aux grands contraltos vivaldiens et Une Cantate imaginaire (2012), dédié à Bach, parus chez Deutsche Grammophon. Pour l’Opéra Orchestre national de Montpellier Occitanie, Nathalie Stutzmann a imaginé une première saison généreuse avec son orchestre au grand complet faisant la part belle à son répertoire de prédilection : Vivaldi et Haendel. Sur la scène de l’Opéra Comédie, elle partagera avec vous la sortie d’un nouvel album pour ERATO, Quella fiamma ! Arie antiche, présentant une compilation d’airs anciens revisités à sa façon.


Programme Quella fiamma !

Francesco Conti (1681-1732) Doppo tante e tante pene Cantate pour voix et basse continue

Alessandro Scarlatti (1660-1725) Gia il sole dal Gange - extrait de l’honestà negli amori (Acte I)

Alessandro Parisotti (1853-1913) Se tu m’ami

Francesco Cavalli (1602-1676) Delizie, contenti che l’alma beata - extrait de Il Giasone (Acte I)

Francesco Durante (1684-1755) Danza, danza, fanciulla gentile

Antonio Cesti (1623-1669) Intorno al idol mio

Antonio Caldara (1670-1736) Sebben crudele

George Friedrich Handel (1685-1759) Ah ! Mio cor, schernito sen - extrait d’Alcina HWV 34 (Acte II)

Jean-Paul-Egide Martini (1741-1816) Plaisir d’amour (La romance du chevrier)

Nicola Porpora (1686-1768) Alto Giove - Aria extrait de Polifema


Quella fiamma !

Opéra Comédie

11 Boulevard Victor Hugo – Montpellier

Nathalie Stutzmann, contralto et direction Ensemble

Orfeo 55

Durée : 1h30

Dimanche 5 novembre à 15 heures

Tarifs : 20 à 26 euros

Réservation - Billetterie Opéra Comédie: + 33 (0)4 67 60 19 99

www.opera-orchestre-montpellier.fr


Rencontre avec les artistes après la représentation