Afin de témoigner de la vitalité et de l'innovation architecturale de son patrimoine urbain la ville de Montpellier poursuit la tradition des Folies du XVIIIè siècle avec 12 projets d'envergure.

Montpellier présente sa première

 Le quartier Port Marianne (place Manuguerra) va donc accueillir cette première Folie du XXIè siècle. Imaginé par l'équipe Dominium (promoteur) - Farshid Moussavi (architecte) - Coloco (agence de jeunes architectes)  le projet proposera 36 logements répartis sur 11 étages et 260 m² d'espace commercial. Estimation du prix de vente : environ 4 300 € le m². Les travaux débuteront au cours du premier semestre 2014.

L'architecte
Farshid Moussavi est une architecte britannique d'origine iranienne. En 1995, elle fonde avec Alejandro Zaera Polo l'atelier Foreign Office Architects avec lequel elle acquiert une renommée internationale en réalisant le terminal maritime international de Yokohama. En juin 2011, elle crée son agence à son nom.

Le choix
Le jury présidé par Hélène Mandroux a sélectionné ce projet pour :
- Sa forme, son élégance, sa simplicité et son efficacité.
- Sa capacité d'insertion dans le site, tout en jouant un rôle de tour et de signal urbain fort.
- Son approche globale paysagère et écologique tant dans la démarche conceptuelle que dans l'usage ou l'image du bâtiment.
Vous pouvez découvrir dans la galerie d'images les deux projets non retenus.

Les Folies
Les châteaux de Flaugergues, de la Mogère ou encore de la Mosson sont des exemples de ces Folies du XVIIIè siècle qui constituaient des signes ostensibles de pouvoir et de fortune mais également les goûts architecturaux de la riche bourgeoisie montpelliéraine. Pour la plupart aujourd'hui classés aux monuments historiques, la construction de ces bâtiments a permis l'émergence d'un style inspiré des villas italiennes du XVIè siècle.

Les 12 Folies modernes seront de nouveaux lieux d'exception visibles depuis les lignes de tramway, des témoins de l'identité et de l'originalité architecturale de la ville.