Le Préfet de la région Languedoc-Roussillon Pierre de BOUSQUET et le Président de la Région Languedoc-Roussillon Christian BOURQUIN, ont réuni le 18 juin, successivement le comité de pilotage de la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan et le comité de suivi du Contournement de Nîmes et Montpellier afin de faire un point d’étape et de mesurer l’avancement de ces projets phares pour la région.

Montpellier : point sur les grands projets ferroviaires en Languedoc-Roussillon

Alors que les travaux de terrassements de la future ligne du Contournement de Nîmes et Montpellier sont déjà bien visibles et que la trace de la future infrastructure est achevée, la majorité des principaux ouvrages d’art, comme le viaduc du Lez-Lironde à Lattes ou la tranchée de Redessan sont en cours de réalisation. Le chantier emploie aujourd’hui 750 personnes et en septembre ce sont 1500 personnes qui travailleront à la construction de la ligne nouvelle.

Les études sur les gares nouvelles, Montpellier Sud de France et Nîmes-Manduel se poursuivent, chacune selon leur calendrier propre. L’ensemble des partenaires co-financeurs ont réaffirmé leur volonté de réaliser ces infrastructures majeures pour le territoire.

La gare nouvelle de Montpellier sera mise en service fin 2017, à l’ouverture du Contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier. L’enquête d’utilité publique sera conduite à l’automne 2014. Le candidat pressenti pour le partenariat public-privé sera choisi cet été. La gare nouvelle de Nîmes-Manduel sera mise en service en 2020.

Ces gares s’inscrivent dans une nouvelle desserte du territoire en perspective de l’achèvement de l’axe ferroviaire à grande vitesse entre Montpellier et Perpignan.

Par leur engagement dans une convention de financement des acquisitions foncières, l’Etat, la Région Languedoc-Roussillon, les collectivités partenaires et RFF font tout le nécessaire pour la poursuite des études et de la concertation sur la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan.

Reconnaissant l’engagement de l’ensemble des partenaires, le Secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, M. Frédéric CUVILLIER, demande au comité de pilotage de la LNMP de lui proposer un tracé définitif à la fin de l’année 2015 et retient l’objectif d’un lancement de l’enquête publique d’ici la fin 2016.

Pour rappel, la décision ministérielle du 15 décembre 2013, a confirmé les propositions du Comité de pilotage sur la desserte du territoire par deux gares nouvelles à Béziers Est et Narbonne Ouest et a précisé les sections aptes à la mixité fret voyageurs de Montpellier à Béziers.

Afin d’accompagner la montée en puissance des trafics, plusieurs scénarios de phasage seront étudiés pour corréler au mieux les bénéfices qu’apportera cette nouvelle infrastructure et le contexte économique.