Montpellier : Philippe Berthomé éclaire l’Opéra Comédie !

 

« C’est la première fois que j’expose, mon métier c’est éclairagiste de théâtre. Faire de la lumière ou créer de la lumière, c’est avant tout rêver, la technique n’est qu’un chemin. »

Philippe Berthomé


Jusqu’au 15 juin, l’Opéra Comédie est habillé par les « Ampoules » de Philippe Bethomé. Les Trois Grâces parées d’une ampoule-bijou s’illuminent, et des touches colorées donnent de la fantaisie au Monument de la ville : auprès des statues, dans le grand escalier, sous les arcades du Foyer, les perles de lumière s’affichent en transparence ou par un éclairage alterné. Cette exposition Ampoule second souffle est la première signée de Philippe Berthomé, ce plasticien lumière travaille pour le théâtre et l’opéra depuis vingt-cinq ans.


Créateur de lumière

Philippe Berthomé a été formé à l'École Supérieure d'Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg, il y suit des cours complets (optique, dessin, histoire de l’art… ) qui le préparent à devenir éclairagiste de théâtre. Il met des spectacles en lumière dans des lieux de rêve dont il s’imprègne pour créer : l’Opéra Garnier, le Théâtre de l’Archevêché d’Aix-en-Provence, la Cathédrale d’Angers, la Cour d’Honneur du Palais des Papes… Pour cette saison, à Montpellier, il est intervenu pour La Soupe Pop et Le Monstre du Labyrinthe, il prépare actuellement Gianni Schicchi et La Nuit d'un neurasthénique, prochainement à l’affiche de l’Opéra Comédie. Philippe Berthomé travaille régulièrement avec trois à quatre metteurs en scène par an dont Marie-Ève Signeyrole, actuellement en résidence à l’Opéra Orchestre de Montpellier. Toutes les productions, théâtre et opéra, avec lesquelles il collabore, lui permettent des rencontres sur des scènes prestigieuses jusqu’au Japon et aux États-Unis : « Ce qui est bien avec l’opéra, c’est que c’est mondial. » L’artiste a travaillé avec Éric Lacascade, Stanislas Nordey, Jean-François Sivadier… Il est captivé par la lumière et la magie des lieux. Par passion, il a récupéré des ampoules à filament, avant leur disparition annoncée. Après un séjour en Italie pour observer la maîtrise du verre, il réinvente ses propres « ampoules » et offre au public un autre regard sur l’Opéra Comédie.


Une exposition en lumière

Ce séjour en 2014 auprès des souffleurs de verre de l’école Murano, à Venise, a permis à Philippe Berthomé la découverte de la technique du verre soufflé qu’il renouvelle à son tour : « L’idée, c’est de continuer à collaborer avec les maîtres verriers de Murano qui maîtrisent le verre. J’arrive à les guider au bon moment, à intervenir avant que le travail soit achevé. Mon but, c’est de poursuivre ce savoir-faire unique. » L’Opéra Comédie devenu l’écrin de son exposition l’inspire : « J’aime beaucoup les théâtres à l’Italienne, ce sont des lieux chargés de bonnes ondes, des endroits forts avec de la vieille pierre. La nuit, je me promène dans les théâtres. Le théâtre c’est un peu ma maison, et il m’offre la possibilité de m’exprimer. » Pour l’exposition, Philippe Berthomé a joué avec l’éclairage de nuit et de jour de l’Opéra Comédie pour impulser de la lumière : les ampoules sublimées deviennent dentelle, rouge, plume, poudre, fleur, planète et même « danseuses ». Les sources d’inspiration de Philippe Berthomé sont l’image, et il observe la lumière en tous lieux : « C’est à tout moment, ce peut-être n’importe quel reflet dans la rue. » Si l’artiste fréquente les musées du monde, il confie s’intéresser aussi aux magasins de bricolage à cause des possibilités infinies de création qu’ils proposent à son imaginaire.


Par ses ampoules, Philippe Berthomé révèle des couleurs, la transparence du verre, différentes formes et des jeux d’ombre et de lumière ; il est désormais en mesure de souffler ses propres modèles. Son métier d’éclairagiste de théâtre lui a appris à transmettre des émotions, avec délicatesse. Il inscrit son exposition Ampoule second souffle en harmonie avec l’Opéra Comédie.

Fatma Alilate

Exposition Ampoule second souffle de Philippe Berthomé

Opéra Comédie

11 Boulevard Victor Hugo – Montpellier

Jusqu’au jeudi 15 juin 2017

Des visites gratuites sont proposées avec Philippe Berthomé sur inscription : Mardi 30 mai et mercredi 7 juin à 12 heures ; Nocturne vendredi 2 juin 2017 à 22h30.

Inscription : + 33 (0)4 67 60 19 99 www.opera-orchestre-montpellier.fr

Site Philippe Berthomé : www.philippeberthome.com