Montpellier : Magnificat pour Louis XV, un concert-invitation à Versailles…

 

«  La valorisation de la musique baroque méridionale, initiée avec Jean Gilles, se poursuit avec Antoine-Esprit Blanchard. Maître de Chapelle Royale de Louis XV, ce compositeur méconnu nous fera, je l’espère, apprécier un aspect enthousiasmant de la musique sacrée du XVIIIe siècle. Je suis particulièrement heureux d’offrir la première de ce programme inédit au public du Festival de Radio France et Montpellier Occitanie. »

Jean-Marc Andrieu, Chef d’orchestre


A l’Opéra Comédie, la soirée du lundi 25 juillet 2016 a rendu hommage à un compositeur oublié, Antoine-Esprit Blanchard (1696-1770). Né dans l’actuel Vaucluse, son œuvre composée d’une cinquantaine de Grands Motets est tombée dans l’oubli. Le compositeur a pourtant occupé des fonctions importantes à la Chapelle Royale de Versailles et il fut même anobli par Louis XV. C’est le ténor, Bruno Boterf, qui a joué pour le concert Magnificat pour Louis XV, qui fut ému par l’originalité de sa musique entendue à la radio. Il a alors constaté que très peu de partitions étaient éditées et il a fait part de sa déception à Jean-Marc Andrieu avec qui il travaille ; celui-ci a fait de nombreuses recherches dans les archives de la Bibliothèque Nationale, enthousiasmé par ses découvertes, il partage avec le public les créations de l’artiste.


Un concert hommage comme au temps de Louis XV

Le concert Magnificat pour Louis XV a été une invitation à la Chapelle Royale de Versailles avec la présentation de trois Motets dont deux inédits : De Profundis (1740), Magnificat (1741) et In exitu Israël (1749). Nous sommes au XVIIIe siècle, la musique baroque évoque les films à costumes ; on imagine Louis XIV et même Marie-Antoinette... Sur la scène de l’Opéra Comédie, un enregistrement pour la production d’un disque s’est déroulé en parallèle au spectacle. Les Passions, un orchestre baroque, et le Chœur de chambre Les Éléments ont été accompagnés de la soprano Anne Magouët, qui a par moments formé un duo avec une choriste, et par trois voix masculines (haute-contre, ténor et baryton). L’ensemble a été dirigé par Jean-Marc Andrieu, un chef d’orchestre, à la tête de la formation musicale Les Passions qui pratique des instruments d’époque. Cet homme œuvre pour le patrimoine musical, il restitue des créations de compositeurs méridionaux, après la mise en lumière de Jean Gilles (1668-1705), il révèle Antoine-Esprit Blanchard.


Antoine-Esprit Blanchard ou le talent récompensé

Le compositeur, né en 1696, a essentiellement conçu des Grands Motets qui sont des accompagnements musicaux écrits à partir de textes religieux. Son œuvre est conservée à la Bibliothèque nationale de France, Jean-Marc Andrieu lui permet une renaissance. A vingt-et-un ans, Antoine-Esprit Blanchard est maître de musique. En 1738, il est promu à la Chapelle Royale de Versailles. Mozart a assisté à une de ses représentations et Jean-Jacques Rousseau a croisé son chemin ; il a raconté dans ses Confessions qu’il avait tenté de prendre des leçons en raison de sa renommée en tant que professeur. A Versailles, il composa un Te Deum qui célébra, en 1745, la victoire de Fontenoy. En 1768, deux ans avant de s’éteindre, il réalisa la musique des funérailles de la Reine Marie Leczinska, épouse de Louis XV. Antoine-Esprit Blanchard aura fait une grande partie de sa carrière dans un des lieux les plus prestigieux du Royaume : la Chapelle Royale de Versailles où furent célébrés les baptêmes et les mariages des Enfants de France, de 1710 à 1789.


Le Festival Radio France et Montpellier Occitanie a proposé une invitation à la découverte de Grands Motets de la musique sacrée d’un compositeur méconnu. Jean-Marc Andrieu, le chef d’orchestre qui a mené le concert, est un homme exceptionnel, ses recherches permettent de faire revivre des œuvres oubliées qu’il restitue sur scène et par des productions de disques. Il est aussi ouvert à des collaborations artistiques avec le cinéma, le théâtre, la littérature…

Ce soir, mardi 26 juillet 2016, le concert de clôture du Festival sera présenté à l’Opéra Berlioz, cet évènement sera retransmis en direct sur France Musique et à la télévision, sur France 3.

Fatma Alilate

festivalradiofrancemontpellier.com

www.les-passions.fr


Articles précédents :

Montpellier : Carmina Burana, un succès musical sous le ciel du Château d’Ô !

http://www.toutmontpellier.fr/montpellier-carmina-burana-un-succes-musical-sous-le-ciel-du-chateau-do---134757.html

Montpellier : Une Symphonie Lyrique à l’Opéra Berlioz !

http://www.toutmontpellier.fr/montpellier-une-symphonie-lyrique-a-lopera-berlioz---134756.html

Montpellier : Dans la féérie d’un Orient rêvé

http://www.toutmontpellier.fr/montpellier-dans-la-feerie-dun-orient-reve--134755.html

Montpellier : Allons Chez Felix avec Natalie Dessay, Philippe Cassard et l’Orchestre de chambre de Paris !

http://www.toutmontpellier.fr/montpellier-allons-chez-felix-avec-natalie-dessay-philippe-cassard-et-lorchestre-de-chambre-de-paris---134753.html

Montpellier : « Aimez-vous Brahms ? », un concert au titre de roman

http://www.toutmontpellier.fr/montpellier-aimez-vous-brahms-un-concert-au-titre-de-roman---134751.html

Montpellier : Les enfants à l’honneur à l’Opéra Comédie

http://www.toutmontpellier.fr/montpellier-les-enfants-a-lhonneur-a-lopera-comedie--134749.html

Montpellier : Concert inaugural du Festival de Radio France

http://www.toutmontpellier.fr/montpellier-concert-inaugural-du-festival-de-radio-france--134743.html