Montpellier : Lutte contre les inondations, explications de Max Levita

La lutte contre les inondations est une des priorités de la Ville de Montpellier. Le risque inondations est un des phénomènes naturels les plus récurrents dans la Métropole de Montpellier. Il est principalement provoqué par des pluies importantes et durables, essentiellement présentes à la fin de l'été et/ou à l'automne durant les épisodes « cévenols ». Max Levita, Premier Adjoint de la Ville de Montpellier et vice-Président délégué aux finances de Montpellier Métropole, décrypte le financement qui permettra de lutter contre les inondations dans le cadre d’un nouveau contexte de transferts des compétences de l'État aux collectivités territoriales.


À partir du 1er janvier 2018, conformément à la loi MAPTAM et à la loi NOTRe, Montpellier Méditerranée Métropole exercera la compétence GEMAPI, la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations. Les missions couvertes sont l’aménagement de bassins hydrographiques, l’entretien des cours d’eau, la défense contre les eaux et la submersion marine et la restauration des écosystèmes et zones humides. La GEMAPI vient ainsi compléter et renforcer le périmètre d’actions de la Métropole qui exerce déjà des compétences dans ces domaines, notamment en matière de lutte contre les inondations. Cette nouvelle compétence est transférée de l’État à la collectivité sans moyens financiers, mais avec la possibilité d’instituer une taxe pour assurer son financement. Le conseil de Métropole a voté l’institution de cette taxe GEMAPI. Il s’agit d’une taxe additionnelle répartie entre les contribuables assujettis aux taxes foncières sur les propriétés bâties et non bâties, à la taxe d’habitation et à la cotisation foncière des entreprises. La Métropole ne vote pas son taux, mais seulement le produit annuel attendu pour financer exclusivement les charges de fonctionnement et d’investissement de cette compétence. Ce dernier est estimé à 3 millions d’euros en 2018. Cette taxe est ajustable chaque année en fonction des dépenses prévues.

Max Levita, Premier Adjoint au Maire de la Ville de Montpellier / vice-Président de Montpellier Métropole