Montpellier : « Liszt et les tsiganes » à l’Opéra Comédie

Liszt se laissa totalement séduire par le souffle épique et sauvage des Csardas qu’il érigea au rang de symbole national. Se déclarant Tzigane lui-même, c’est bien dans leur musique qu’il puisa son inspiration pour écrire ses célèbres Rhapsodies hongroises. Ferenc Vizi nous propose de découvrir cette fabuleuse musique Tzigane, de nous faire ressentir la puissance de son influence sur la musique de Liszt comme en témoignent les Rhapsodies au piano dans lesquelles se reflètent les Csardas et autres chants populaires traditionnels ou improvisés interprétés par l’Ensemble Cifra.


Ferenc Vizi, au piano

Né en Transylvanie (Roumanie) en 1974, Ferenc Vizi débute ses études de piano dans la classe d’András Körtési dans sa ville natale de Reghin, puis rejoint la classe de Gérard Frémy au CNSM de Paris. Il reçoit également les conseils de Cyril Huvé, Jacques Rouvier et de la pianiste Françoise Thinat à l’École Normale de Paris. Ferenc Vizi se distingue dans plusieurs grands concours internationaux : Saratov en Russie, Hamamatsu au Japon, Rubinstein à Tel-Aviv, et au ARD de Munich, grâce auxquels il bénéficie de nombreux engagements en Amérique du Sud, au Japon, et dans plusieurs pays d'Europe, et d'un enregistrement du 2e concerto de Bartók avec l’orchestre de la Bayerischen Rundfunk sous la direction de Peter Rundel pour la Radio de Munich. Depuis, il se produit en tant que soliste avec des orchestres ou en récital principalement en Europe. Parmi ses partenaires de musique de chambre, on peut retenir Henri Demarquette, Raphaël Perraud, Jean-Marc Phillips-Varjabedian... Il rejoint Arthur Soulès-Aguilar et Laura Buruiana au sein du Trio Brancusi en 2014. Lauréat Juventus dès 1995, Ferenc Vizi se produit à Radio France, au Grand Théâtre de Bordeaux, aux Serres d’Auteuil, au Musée d’Orsay, à l’Opéra Comique, au Festival de Nohant... En automne 2011, avec l'Ensemble de musique traditionnelle hongrois Cifra, Ferenc Vizi crée le programme Rhapsodies - Liszt et les Tziganes à la Scène nationale de Martigues, puis au festival « Lisztomanias » de Châteauroux. Depuis ce programme est repris sur de nombreuses scènes.


L'Ensemble Cifra

Dezsõ Rontó - prímás (premier violon) est né en 1963 dans une famille de musiciens tziganes à Miskolc. Ses frères Róbert et Attila sont également musiciens professionnels. Dezsõ apprend à jouer du violon à l'âge de 7 ans et poursuit ses études au conservatoire. En 1980, il devient le premier des prímás de l'Orchestre Rajkó de Miskolc. En 1986, il est membre fondateur de l'Orchestre Tzigane de Cent Violons. En 2001, il sort vainqueur du célèbre concours de prímás à Budapest. Dès l'âge de 20 ans, il joue dans des orchestres tziganes en Europe et aux États-Unis.

József Csurkulya (père) - cymbalum, est né en 1944, à Magyarpéterlaka, en Transylvanie. C'est au sein de sa famille que très jeune, il se familiarise avec le cymbalum. En plus de son activité de musicien, il se consacre à la restauration et la facture de cymbalums et est également passé maître dans l’art de la fabrication des cordes.

Ágoston Bartha - alto et vielle à roue, est né en 1956, à Budapest. Dans les années 70, il commence à s’intéresser à la musique populaire. Depuis 1990, il dirige l'Ensemble Cifra, aimant à retrouver le mode de vie libre et authentique des musiciens ambulants. Il réalise les enregistrements du groupe et depuis 1997, collectionne des disques de musique tzigane hongroise 78 tours, d’avant la Seconde Guerre mondiale ; il possède, à ce jour, une collection des plus complètes.

Róbert Csõgör - contrebasse, est né en 1966. Il étudie le violoncelle dans une école de musique, et très jeune, se familiarise avec la musique populaire. Depuis lors, il fait partie de plusieurs ensembles dans lesquels il joue soit du violon, de l'alto à trois ou quatre cordes ou encore de la contrebasse.

József Csurkulya (fils) - cymbalum, est né en 1974 à Marosvásárhely près de Targu-Mures en la Roumanie transilvanienne. Sa famille est une dynastie de joueurs de cymbalum. Quand sa famille déménage à Budapest, il poursuit ses études de cymbalum, en tant que musicien et luthier, à l’Académie de Musique Franz Liszt de Budapest où, dès la fin de ses études, il commence à enseigner le cymbalum, ainsi que la musique de chambre.


Programme du Concert Liszt et les tziganes

Chant de Table : Franz Liszt (1811-1884) Rhapsodie hongroise n° 11 ; Rhapsodie hongroise n° 10

Chants populaires : Verse moi du vin ; Aïe, aïe, aïe, aïe (Csardas tzigane)

Franz Liszt Rhapsodie hongroise n° 12 en ut dièse mineur

Chants populaires Les vieux tilleuls de Buda ; La Csardas de la gourmandise

Franz Liszt Rhapsodie hongroise n° 13 en la mineur

Chants populaires Csardas hongroise pour vielle à roue ; Solo de cymbalum du village de Magyarpéterlaki, Transylvanie ; J’ai tout oublié

Franz Liszt Rhapsodie hongroise n° 9 ; "Carnaval de Pest"

Chants populaires Csardas des coquelicots

Franz Liszt Rhapsodie n° 14 "Fantaisie hongroise" avec "La grue vole haut dans le ciel"


Concert Liszt et les tziganes

Opéra Comédie

11 Boulevard Victor Hugo – Montpellier

Ferenc Vizi piano,

Ensemble Cifra : Dezsõ Rontó primas (violon), József Csurkulya (père) cymballum, Agoston Bartha Alto, vielle à roue, Róbert Csõgör contrebasse, József Csurkulya (fils) Cymballum, artiste invité

Dimanche 14 mai à 19 heures

Tarif unique : 10 €

Réservation - Billetterie Opéra Comédie: + 33 (0) 4 67 60 19 99

www.opera-orchestre-montpellier.fr