Montpellier : « Les Grands » par Fanny de Chaillé à hTh - Grammont

Tous les âges, du berceau à la tombe, participent de l’humanité. Ni l’enfance, ni l’adolescence, ni l’âge adulte ne sauraient être considérés comme pré-, post- ou infra-humain. Au départ de ce projet il y a un postulat : Voir sur un plateau trois personnes grandir physiquement et intellectuellement en une heure de temps. Prendre ce postulat au pied de la lettre : convoquer neuf acteurs, trois enfants, trois adolescents et trois adultes pour jouer le même rôle. Il s’agira dans l’heure de théâtre qui nous est accordée de réaliser une chose impossible : voir des gens grandir. (...) Voir des êtres se construire et/ou se déconstruire : Quel enfant nous avons été, quel adolescent nous fûmes, quel adulte nous sommes… Comment en sommes-nous arrivés là ?

Fanny de Chaillé


Sur scène ils sont neuf, mais en fait ils sont trois... Trois « grandes personnes » qui retombent en enfance et en adolescence. Tous dialoguent avec leur double, avec leur triple. De conversations en altercations, de témoignages en souvenirs, Fanny de Chaillé met en scène autant qu’elle chorégraphie les mouvements d’une parole sensible et critique autour du simple fait de grandir.


Les Grands, une pièce en miroir

Dans la vie réelle, nous glissons, plus ou moins insensiblement, d’un âge à l’autre. Sur le plateau, trois personnages grandissent à vue. De l’enfant à l’adulte en passant par l’adolescent, trois âges de la vie se superposent, dialoguent, s’interrogent, s’opposent, se retrouvent. Qu’est-ce qu’être adulte ? Avec l’énergie qui lui est propre, Fanny de Chaillé multiplie les situations : enfant seul ou doublé par son adulte, ados en bande, adulte face aux autres, à son « mini-lui » ou à l’adolescent qui lui tient tête... Chacun exprime son point de vue, son état, qu’il soit plein d’espoir ou plus sombre. Sur scène comme dans le texte, le rapport d’autorité n’a pas lieu d’être. Plutôt que de parler de l’enfance et de l’apprentissage, Fanny de Chaillé et Pierre Alferi ont choisi de les faire parler. Face à nous, sur une scénographie de Nadia Lauro dont les strates permettent jeux d’échelle et traversées du temps, évoluent des enfants et leur rapport empirique aux choses, des adolescents et leur « langue-slogan » pour s’adresser au monde, et des adultes oscillant entre joies et peines face à leur responsabilité.

Pour pouvoir raconter une histoire, il faut en connaître la fin. L’âge adulte est l’âge où l’on commence à se penser du point de vue de la fin de l’histoire.

Fanny de Chaillé


Qu’est-ce qu’être enfant, adolescent, adulte ? Sans démonstration ni jugement, la pièce de Fanny de Chaillé, sur un texte de Pierre Alferi, mêle sur scène trois générations pour évoquer de manière drôle et sensible la construction de soi, et interroger le statut d’adulte par le regard de l’enfance et de la jeunesse. Après le Festival d’Automne à Paris, la pièce Les Grands fait étape à Montpellier pour deux représentations à hTh – Grammont, les mercredi 23 et jeudi 24 janvier, un spectacle qui plaira à toutes les générations !


hTh humain TROP humain - Domaine de Grammont

Avenue Albert Einstein – Montpellier

Conception et mise en scène : Fanny de Chaillé

Texte : Pierre Alferi

Avec les grands : Margot Alexandre, Guillaume Bailliart, Grégoire Monsaingeon ;les ados : Ulysse Genevrey, Pierrick Grillet, Elisa Mollier Sabet ;les minis : Antoine Adobati, Sacha Buisson Roux, Gil Perrissin

Chanson originale : Dominique A

Conception sonore : Manuel Coursin

Scénographie et costumes : Nadia Lauro

Lumière : Willy Cessa

Durée : 1h20

Mercredi 23 et jeudi 24 janvier à 20 heures

Un spectacle du 40e anniversaire du Centre Pompidou

Billetterie hTh : + 33 (0) 4 67 99 25 00

Tarifs : 5 à 20 euros.

www.humaintrophumain.fr


AUDIODESCRIPTION : La représentation est accessible aux personnes déficientes visuelles le jeudi 24 janvier.

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation le jeudi 24 janvier 2018.


Infos pratiques Navette : La navette gratuite hTh vous attend Place de France (Odysseum), dès 19 heures, et réalise plusieurs rotations jusqu’à 19h40. Pour rentrer en ville : rotations de la navette jusqu’à 1h20 après la fin de la représentation, arrivée Place de l’Europe (Antigone).