Bonne nouvelle. Après les réserves techniques déposées par le MHSC et le geste fair-play de l'OL, la FFF accepte que le match soit rejoué.

 La Commission Supérieure d’Appel de la Fédération Française de Football a confirmé cet après-midi l’irrecevabilité des réserves techniques déposées par le MHSC à l’issue de la demi-finale de la Coupe de France féminine disputée face à l'OL. Ce qui aurait pu entraîner la qualification du club rhodanien.

Un communiqué du club de l'OL nous apprend que "L’Olympique Lyonnais a néanmoins à nouveau proposé de rejouer le match pour privilégier l’esprit sportif et de fair-play, ce que Montpellier a accepté." Un geste à saluer donc puisque Jean-Michel Aulas avait déjà proposé à Laurent Nicollin de rejouer cette rencontre. C'était alors à la FFF de statuer.

Face à cette deuxième demande, il semble que la "Commission Supérieure d’Appel a fait droit à la proposition de l’Olympique Lyonnais à ce titre du  fair-play". Dans un autre communiqué, le MHSC "se réjouit que l'éthique sportive ait été respectée comme les Présidents Nicollin et Aulas l'avaient souhaité".

Le match sera rejoué sur un terrain à déterminer le mercredi 5 juin comme entendu entre les deux clubs. Saint-Etienne attend donc toujours son adversaire pour la finale 3 jours plus tard.