Montpellier : Le Festival « Printemps des Comédiens » raconte le monde

« C’est une saison qui raconte le monde, le monde dans tous ses états, et un monde qui est devenu instable. J’ai constaté après avoir construit la programmation que de nombreux artistes questionnaient cet état du monde, notamment des états du monde qu’on croyait immuables : la démocratie, le respect de l’autre, l’ouverture. On s’aperçoit que tout ça bouge, tout ça est fluctuant, tout ça devient dangereux et fragile. »

Jean Varela, Directeur du Printemps des Comédiens


La 31ème édition du Festival Printemps des Comédiens s’annonce prometteuse avec des grands noms de la scène tels qu’Ariane Mnouchkine, Isabelle Huppert ou le metteur en scène Éric Lacascade. Pendant un mois, du 30 mai au 1er juillet 2017, le Domaine d’O, ancienne folie montpelliéraine au cadre préservé, devient la scène de spectacles qui invitent le public à la joie de vivre malgré un contexte difficile.


Une programmation d’excellence

Une chambre en Inde d’Ariane Mnouchkine ouvrira le festival : à l’autre bout du monde, une compagnie de théâtre répète, mais l’actualité fracassante des attentats de Paris déferle sur scène. Habilement et avec légèreté, la pièce qui dure près de quatre heures raille les obscurantismes, la bêtise. Autre pièce à l’affiche, Les Bas-Fonds du metteur en scène Éric Lacascade, d’après le chef-d’œuvre de Gorki. Éric Lacascade est un grand nom du théâtre contemporain, très inventif, il est devenu également auteur et comédien, sa pièce montre comment l’homme reste debout dans une société en déshérence. Très attendue, la talentueuse Isabelle Huppert lira les textes de Sade. La clôture du festival sera forte en émotion avec la dernière représentation théâtrale d’une compagnie mythique, Volksbüne de Christoph Marthaler. Le Printemps proposera aussi une réinterprétation du mythe de Faust, un hommage au théâtre de la Grèce à Shakespeare, une pièce grinçante qui fait écho à l’élection de Trump et interroge la démocratie. Si la programmation du festival semble complète, le Printemps ne peut l’être sans les arts forains et l’esprit de bohème.


Des arts du cirque à la Fête de la Musique

Le festival a pour tradition d’accueillir des chapiteaux et des baraques. Le Théâtre Dromesko présentera Le jour du grand jour et Le dur désir d’exister ; la convivialité est toujours au rendez-vous de leurs spectacles poétiques. Le cabaret et ses artifices seront mis en lumière par la pièce Terabak de Kyiv, dans laquelle la musique électrique est jouée par des interprètes d’Ukraine, dans une ambiance Sex Pistols ! Sous un petit chapiteau de cent places, Bêtes de foire évoquera la magie de l’enfance : deux artistes fabriquent des objets et racontent des petites histoires, comme si nous étions dans un théâtre mécanique. La dévorée de Marie Molliens questionnera la place des femmes sur la piste et dans le monde. Des numéros de funambules, d’équilibristes, et des performances s’ajouteront à la programmation du festival devenu incontournable par son offre culturelle. La jeunesse sera à l’honneur avec Le Printemps des collégiens, en entrée libre, et Les restes, une pièce d’une compagnie locale. Un des rendez-vous importants sera la Fête de la Musique, en partenariat avec Folies lyriques, pour un programme du hip hop au jazz.


Face à un monde dangereux et complexe qui nous échappe, les artistes transmettent leur sensibilité pour dénoncer l’exclusion, l’uniformité culturelle, le terrorisme… Dès le 30 mai, le Printemps des Comédiens va étonner et éblouir avec des spectacles riches et variés, des rencontres, des lectures… sous le ciel du Domaine d’O.

Fatma Alilate

Festival Printemps des Comédiens : www.printempsdescomediens.com

Information, réservation billetterie : + 33 (0)4 67 63 66 66