Samedi, le candidat à la candidature socialiste pour les municipales 2014 Jean-Pierre Moure a présenté son atelier-ville. Un lieu ouvert à tous les montpelliérains.

Montpellier : Le candidat Jean-Pierre Moure a ouvert son atelier-ville

 Lors de sa déclaration de candidature au café Riche, Jean-Pierre Moure avait annoncé l'ouverture de son bureau de campagne à quelques mètres de là. C'est chose faite depuis samedi. L'Atelier-ville est ouvert à tous les montpelliérains au 1 rue de Verdun.



L'équipe de bénévoles chargée d'accueillir le public et faire remonter les idées pourra travailler dans le confort. 150 m², belle hauteur de plafond, terrasse avec vue imprenable sur la Comédie mais Jean-Pierre Moure tient à rassurer : "Je paye le loyer de mes deniers personnels." A savoir 3 000 € par mois. Le président de l'Agglomération de Montpellier a précisé également qu'il ne s'agissait pas d'une permanence de la mairie de Cournonsec ou de l'Agglo, ni d'un bureau de campagne. Bien entendu, s'il obtenait l'investiture cela le deviendra.



Lors de son discours aux fidèles, Jean-Pierre Moure est revenu sur sa candidature. Il l'entend différente des autres candidats socialistes car "il ne sort pas de l'équipe dirigeante". Le "capitaine d'une équipe rassemblée" a recueilli de nombreux soutiens et opte pour un large rassemblement ouvert à tous les secteurs. Un exemple avec Patrice Canayer, entraîneur du MAHB, chargé de réfléchir à la politique sportive de la ville. Jean-Pierre Moure veut donner une impulsion dynamique à la ville pour que "Montpellier ne devienne pas la banlieue de Toulouse ou Marseille".



Jean-Pierre Moure s'est défini comme "un maire du quotidien", "loin de la politique bling bling". Le candidat construit son projet en allant à la rencontre des Montpelliérains. Elus et personnalités de la société civile qui l'entourent sont chargés de piloter une vingtaine d'ateliers de travail sur différentes thématiques. Avec pour ambition d'être opérationnel dès mars 2014. De là à imaginer un cabinet fantôme il n'y a qu'un pas... Des idées ont été avancées : les places équipées de wifi, adapter les services aux rythmes des habitants avec par exemple des crèches à horaires décalés, repenser l'implication des Maisons pour Tous dans les quartiers...



Le candidat à la candidature socialiste a également présenté l'ensemble de son dispositif de campagne. Un slogan simple, décevant et qui n'aura pas dû coûter trop cher malgré la symbolique : "Montpellier !" "Parce que Montpellier ne peut se résumer à une simple formule électoraliste (...) Un point d'exclamation pour incarner le dynamisme."

Sur sa présence numérique, Jean-Pierre Moure l'a reconnu avec humour "ce n'est pas moi qui m'en occupe même si je fais des progrès spectaculaires". Un site internet, des comptes Facebook et Twitter ont été ouverts. Tous sont gérés par des personnes chargées de faire remonter les idées et humeurs au candidat.


L'Atelier-ville
1 rue de Verdun
04 99 63 95 17
Lundi, mercredi et vendredi après midi de 14h à 18h et samedi de 10h à 13h.