La FFB34 a présenté ce matin sa charte éthique et son label "Bâtiment citoyen"

Montpellier : Le Bâtiment en quête de vertu avec une charte éthique et citoyenne

 Patrick Ceccotti, président de la Fédération du Bâtiment de l'Hérault, a présenté la charte éthique "Bâtiment citoyen" dont il est symboliquement le premier signataire :" Une charte éthique renvoie à une science morale. Comment mieux se comporter, agir et être. C'est un acte d'engagement pour toutes les entreprises signataires. Un engagement qui vaut déclaration sur l'honneur."

Si les mots sont aussi lourds de sens, c'est que Patrick Ceccotti n'est pas dupe des agissements de certains acteurs du bâtiment : "C'est une prise de conscience d'une situation". Le président de la FFB34 a annoncé la perte de 3 000 emplois dans le secteur pour l'année en cours : "2013 sera l'année noire du bâtiment." Est directement visée la concurrence déloyale utilisant une main d'oeuvre à bas prix.


"Vous le savez, à Paris, lorsque le bâtiment va, tout profite de son activité" Martin Nadaud, discours à l'Assemblée nationale du 5 mai 1850



La morale c'est bien jolie mais ne vaut pas grand chose dans le monde des affaires si elle n'est pas appuyée et encadrée par l'action politique. Ainsi sept députés héraultais soutiennent la démarche et ont effectué une douzaine d'interventions à l'Assemblée nationale allant dans ce sens.

Frédéric Roig a salué "la mise en place de ce label et de cette charte comme un vrai engagement citoyen". Fanny Dombre-Coste a apporté un point de vue humaniste en espérant que cette charte permette de "combattre l'esclavagisme moderne que l'on ne peut pas admettre dans un pays comme la France". Sébastien Denaja, rappelant différents dispositifs d'aide aux entreprises comme le contrat avenir ou le crédit d'impôt compétitivité emploi, souligne que "cette charte est placée sous le sceau du patriotisme économique".

Christian Assaf, quatrième député présent ce matin, s'est montré particulièrement offensif - se positionnant peut-être comme le porte-drapeau de la charte du FFB34 auprès de l'Assemblée nationale : "J'envoie un message aux patrons voyous. La guerre est déclarée. Nous ne lâcherons pas. A partir de maintenant, vous avez un ennemi c'est nous".

Pour l'heure, 12 entreprises ont déjà signé la charte et une centaine d'autres se sont engagées à le faire. Fanny Dombre-Coste a ajouté que des députés d'autres régions se sont montrés intéressés par la démarche.


Les engagements du label "Bâtiment citoyen" :
- Préserver l'emploi du secteur.
- Faire respecter scrupuleusement les obligations fiscales de ses membres.
- Améliorer les conditions de travail des employés du bâtiment.
- Participer aux efforts légitimes en matière d'insertion et de formation professionnelle.