Du 20 septembre au 14 octobre aura lieu l’exposition « 1964-2014 : Il était une fois la Cité de la Gare » à la Halle Dardé de Lodève.

Montpellier : l’ancien quartier de la Cité de la gare s’expose à Lodève

En 1964, une soixantaine de familles de Français Musulmans rapatriés, arriva dans une Cité spécialement construite pour eux par la société Sonacotra : Les femmes travaillaient dans un atelier de tissage, et les hommes furent embauchés dans un hameau de forestage.

Le chemin parcouru par les quatre générations des familles de harkis en l’espace de cinquante ans est immense : La Cité a physiquement disparu, mais l’héritage est vivace. Un héritage visible, invisible, prégnant. Citons l’atelier de tissage qui depuis a été rattaché à l’administration du Mobilier national et réalise depuis cinquante ans des tapis qui ornent les ambassades et autres institutions françaises, dans les quatre coins du monde.

« Il était une fois la Cité de la gare » retrace toute l’histoire de ce quartier : une histoire mêlée de la douleur de l’exil et de la joie du vivre ensemble.
La commémoration des 50 ans de la Cité de la Gare retracera la mémoire collective de ce quartier, en prenant en compte la vie partagée, autant que les souvenirs individuels.

Cette Cité et l’atelier de tissage aux destins intimement ont suscité l’intérêt de grands noms de l’histoire, parmi lesquels, André Malraux, lorsqu’il fut ministre de la Culture et Denise Vernay, qui consacra en 1976 un mémoire à ce lotissement, sous la direction de Germaine Tillion.

Plusieurs rencontres jalonneront cette exposition :
- « La Cité de la gare : un objet d’études », rencontre autour du travail sociologique mené par Denise Vernay en 1976.
- « Femmes et filles de harkis, une nouvelle histoire à visiter » avec la participation de d’Abderahmen Moumen, Bernard Derrieu et Bernard Brillon.
- En parallèle, un travail mémoriel et cinématographique sur la guerre d’Algérie sera effectué par le lycée de Lodève.

L’exposition est participative : les habitants qui ont connu de près ou de loin la Cité de la Gare, sont invités a apporter leur témoignage et souvenirs.

La Ville de Lodève, la Communauté de Communes Lodévois & Larzac et l’ONAC ont souhaité s’associer à cette exposition, première étape d’une commémoration qui se poursuivra jusqu’en 2015.

Informations pratiques

Exposition ouverte du 20 septembre au 14 octobre
Tous les jours, sauf le lundi
de 14 h à 19 h
Halle Dardé, Lodève
Entrée libre