Mise en place début février, la pré-plainte en ligne permet un gain de temps considérable pour les victimes.

Montpellier : la pré-plainte en ligne pour ne pas attendre au commissariat

 Lancé début février, le service de pré-plainte en ligne offre un gain de temps aux victimes d'une atteinte contre les biens. Depuis sa mise en place, 234 plaintes ont été enregistrées au Commissariat centrale de Montpellier par ce biais. Regis Dufaut, commissaire-divisionnaire en charge du Service de Sécurité de Proximité fait le point sur ces premiers mois.

Dans quelle circonstance ?
Seules les atteintes aux biens sans connaissance de l'identité de l'auteur sont concernées :
- vol dans votre résidence principale ou secondaire.
- vol dans un véhicule.
- vol d'un deux-roues.
- vol de téléphone portable.
- dégradation ou destruction de biens privés.
- escroquerie ou abus de confiance.

Comment faire ?
Il suffit de vous rendre sur le site internet pre-plainte-en-ligne.gouv.fr et de remplir le formulaire en vous laissant guider. Vous pouvez choisir à Montpellier l'un des quatre commissariats en fonction de votre convenance. A réception de la pré-plainte, un policier vous contacte et vous propose un rendez-vous.

Pas de délai d'attente
A la date convenue du rendez-vous, vous n'aurez pas à patienter dans le commissariat. Un policier vous attend pour finaliser votre plainte. Les informations sont basculées via l'interface sur le modèle de procès-verbal qui est ainsi rempli à 50% voir 80 %. "Les données concernant l'identité, le motif, le lieu et l'objet du délit on les aura avant que vous arriviez. L'entretien où l'on partait de rien jusqu'à la signature du PV pouvait durer 30 minutes, là cela dure 15-20 min car on a déjà l'essentiel de vos informations."

Une procédure simplifiée
Si le but est de faire gagner du temps le commissaire-divisionnaire précise bien que la pré-plainte en ligne n'est en aucun cas "un processus de boîtes aux lettres. Ce n'est pas : Vous arrivez, on vous sort le PV, vous signez et vous repartez avec."

La procédure est simplifiée mais n'est pas pour autant bâclée. "Si entre le moment où vous remplissez la pré-plainte et le rendez-vous vous avez oublié des éléments, ce n'est pas grave car le policier va vous poser des questions pour orienter l'enquête." Ainsi lorsque vous déposez plainte pour un vol dans votre voiture et que vous signalez un élément qui peut être intéressant pour l'enquête un technicien de police scientifique va opérer tout de suite sur votre véhicule. Ou si vous précisez un signalement, des éléments d'identification vous sont présentées. "Ce sont des éléments qui rajoutent du temps au temps." précise Régis Dufaut pour montrer que si le service fait gagner du temps, il n'est pas chronométré.

Finalisation de la plainte
Comme le terme l'indique, la pré-plainte en ligne n'est en aucun cas une plainte. Il s'agit de données informatives pour préparer l'enregistrement de la plainte. En cas de non présentation au rendez-vous, la personne est relancée et sa pré-plainte mise de côté.

"La plainte est enregistrée quand un point final est mis au procès verbal, que celui-ci est enregistré dans la base de données et qu'on vous l'a fait signer. Dès que c'est signé par vous et le policier en double exemplaire, c'est devenu un procès verbal."

Le bilan
Régis Dufaut est satisfait de ces premiers mois : "234 plaintes en deux mois sur un seul site à Montpellier c'est un bon chiffre. Et ça va crescendo. Tous les jours de nouveaux internautes utilisent ce système. Aujourd'hui tout le monde est équipé. Nous sommes sur deux générations (18-50 ans) qui utilisent internet à fond."

Pratique :
https://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr/

Vous avez également la possibilité de passer dans un commissariat et de prendre rendez-vous pour déposer plainte.

Dans tous les cas d'urgence, appelez immédiatement par téléphone le 17 ou le 112.