Louis Nicollin répondait aujourd'hui aux questions des internautes de Midi Libre. Voici un résumé des principales déclarations du président du MHSC.

 Louis Nicollin était invité par Midi Libre à répondre aux internautes. Le président du MHSC a évoqué son soutien à Jean-Pierre Moure pour les municipales 2014 à Montpellier, la situation du club et bien sûr le futur entraineur.

L'entraineur
Sur l'identité du futur entraineur, pas de nom avancé par Louis Nicollin. Le président du MHSC répond : "Vous le saurez dans quinze jours, trois semaines. C'est dur. Il faut faire attention aux 75%. Il va coûter cher." Après l'épisode Maradona et la "signature" Jean Fernandez avancée vendredi soir à l'antenne de Canal+, c'est désormais le nom de Philipe Montanier, entraineur de la Real Sociedad, qui est évoqué du côté du stade de la Mosson.

Le club
Personne n'a jamais douté de l'engagement de Louis Nicollin dans le club. Il a rassuré ceux qui craignent de voir le MHSC mis en vente : "Je suis plus près du cimetière que de la première communion donc je verrai toujours le club dans le giron de la famille Nicollin. Quant à l'évolution, je pense qu'on a fait un grand pas avec l'acquisition de Grammont qui va nous permettre de mieux travailler pour les pros et le centre de formation. Le club, aujourd'hui, n'est pas à vendre. Il reste encore quelques oies à manger." Il faut bien avouer que le MHSC sans Loulou cela n'aurait plus la même saveur !

Les départs
Outre René Girard, Henri Bedimo et Younès Belhanda dont les départs sont devenus certains avec le temps, Louis Nicollin a affirmé que "Pitau, Jeunechamp et Utaka en fin de contrat ne seront pas renouvelés."

Jean-Pierre Moure
C'est de notoriété publique. Louis Nicollin soutient Jean-Pierre Moure aux municipales 2014 à Montpellier. Il était d'ailleurs présent lors de la déclaration de candidature du président de l'Agglomération de Montpellier. Comme Jean-Pierre Moure était à Auxerre lors du match décisif l'année dernière. Il explique son choix : "Jean-Pierre Moure est un supporteurs du club et il est dans la droite ligne de Georges Frêche avec qui il a beaucoup appris et qui était mon ami. Mais ça m'est difficile de prendre position car je travaille pour la ville et la communauté d'agglo."

La politique
Sur la même thématique, si certains prêtent à Louis Nicollin ou son fils des envies politiques, il a été clair : " Me concernant, je ne ferai jamais de politique. Vous me voyez tous les samedis en train de marier quelqu'un. Je préfère être avec mes joueurs à La Paillade. Mon fils, en politique ? Il est encore jeune. Il a le temps. Qu'il travaille dans la boîte et tout ira bien." Et quand la question est posée une seconde fois, Louis Nicollin se fait taquin : "Moi, faire de la politique ? Jamais, je laisse ça aux autres même si je sais mentir moi aussi."

Taxe à 75 %
C'est l'un des débats politico-sportif du moment : la taxe à 75 % et les clubs de foot. Comme à son habitude Louis Nicollin n'a pas éludé la question : "Les sous, il faut les prendre là où ils sont. Concernant Montpellier, on ne sera pas ruiné. Deux des plus gros salaires ne seront plus là la saison prochaine." A savoir Belhanda et Bédimo.

40 ans du MHSC
L'année prochaine le MHSC fêtera ses 40 ans d'existence. Le titre de champion de France était un premier cadeau. Le deuxième révélé par Louis Nicollin aux internautes est "un grand match à La Mosson avec la venue de la Juventus Turin." La Juventus de Turin bien partie pour être championne d'Italie.