Le premier «radar vitesse moyenne» appelé aussi «radar tronçon» du département de l’Hérault est mis en service le mercredi 17 juillet 2013 à 00h sur les communes de Gignac et Pouzols sur la RD32 dans le sens Gignac Montagnac. La vitesse sur cet axe est limitée à 90km/h. Le radar est présignalé par un panneau d’annonce de contrôle automatisé. La portion de route contrôlée est de 1000 mètres.

Montpellier : Installation du 1er « radar tronçon» de l’Hérault

 Un tel radar contrôle la vitesse moyenne pratiquée par les usagers entre deux points sur une portion de route de plusieurs kilomètres. L’objectif est d’inciter les usagers à réduire leur vitesse et à adopter une conduite responsable tout au long de leurs trajets. En réduisant la vitesse on diminue le risque d’accident et leur gravité.   

C’est dans cette esprit que le 1er radar de ce type est installé sur la RD 32 entre Gignac et Montagnac, qui constitue un axe ou la vitesse est une cause majeure d’accident :
28 accidents corporels ont été recensés sur cette zone entre 2007 et 2013, dont 11 accidents mortels.

Fonctionnement : à chaque point de contrôle (en entrée et en sortie de la section contrôlée), une caméra vidéo, associée à un lecteur automatique de plaque, prend un cliché de chaque véhicule et relève sa plaque et son heure de passage. Au point de sortie, une unité de traitement calcule, sur la base de ces informations pour chaque véhicule, la vitesse moyenne pratiquée sur la section. Le lieu de l’infraction est le point de contrôle de sortie de la portion de route controlée.

D’autres installations de radars « tronçon » sont en projet dans le département de l’Hérault, dont celui de la RD 13  entre Bessan et Pézénas, axe sensible en terme de dépassement de vitesse.