De nombreuses personnes étaient présentes ce soir au Gymnase du Lycée Georges Frêche à Odysseum, pour le grand rassemblement militant aux cotés de Jean-Pierre Moure, candidat aux élections municipales à Montpellier. Patrick Vignal, Député et Directeur de Campagne a lancé la soirée et a remercié l'ensemble des militants, les nombreux élus du conseil municipal et de l'Agglomération de Montpellier ainsi que les conseillers généraux présents.

Montpellier : grand rassemblement militant aux cotés de Jean-Pierre Moure

Ont ensuite pris la parole :

- Hussein Bourgi, 1er fédéral PS de l'Hérault  : "Vous avez voulu  le débat militant et vous vous êtes déplacés de tout Montpellier. Vous êtes venus déposer votre bulletin dans l'urne et vous avez choisi Jean-Pierre Moure. Ensemble nous  remporterons la victoire pour que nos valeurs de gauche perdurent à Montpellier."

- André Vézinhet, Président du Conseil Général de l'Hérault : "Ce combat nous allons le mener tous ensemble, ce combat nous allons le gagner car il est indispensable de le gagner."

- Christian Bourquin, Président du Conseil Régional  : "Ce lien indicible, Jean-Pierre le fait avec sa personnalité. Savoir avancer ensemble c'est notre force. Montpellier sera attachée demain, dans 58 jours, à Jean-Pierre Moure et à son équipe."

- Moustapha Majdoul, EELV :" Nous avons décidé de  partager ensemble  une vision prospective de Montpellier. Nous sommes en train de bâtir une ambition commune pour Montpellier. Un dialogue franc et durable. Dans le respect et l'écoute j'ai découvert en toi un vrai partenaire."


Puis c'est au tour de Jean-Pierre Moure, candidat à la Ville de Montpellier, de remercier l'ensemble des militants avant de leur présenter les grandes mesures de son programme pour la Ville de Montpellier :

"Nous avons un devoir de mémoire vis-à-vis de ces dirigeants, de ces équipes qui nous ont précédés et qui ont fait en sorte que Montpellier reste contre vents et marées à gauche. Nous avons un devoir de mémoire pour tout le travail accompli dans les quartiers de cette ville, pour que Montpellier reste Montpellier. Mais nous avons surtout aujourd'hui un devoir d'avenir... Ce devoir est porté par l'ensemble des militants. Il est fondé sur ces valeurs que nous portons en nous et que nous partageons. Vous les militants, vous êtes exemplaires.  C'est sur vous que nous devons régler nos pas. C'est vous qui portez chaque jour l'intérêt général par votre militantisme quotidien. Vous ne cherchez pas les honneurs mais juste à faire vivre les idées auxquelles vous croyez. Sans vous, camarades, rien ne serait possible... et je vous en remercie mille fois. Montpellier a besoin de la gauche. Montpellier a besoin de vous. Montpellier a besoin de la gauche contre l'individualisme, contre le repli, contre les logiques de castes, contre une droite de plus en plus réactionnaire, prête à stigmatiser l'immigration et à revenir sur l'IVG comme sur tant d'autres avancées sociales qui ont forgé le 20ème siècle. Alors non, la gauche et la droite ne sont pas bonnes à mettre dans le même sac et l'on ne peut pas naviguer de l'une à l'autre sans perdre son identité, ses convictions. Non, l'extrême droite ne doit pas être banalisée. Non, on n'a pas à choisir entre l'économie ou le social, entre le durable ou la réussite. Oui, il existe une gauche,  une gauche militante, fière de ses valeurs et prête à les défendre. Je la conduis à Montpellier ! Elle est devant moi ! C'est vous ! Merci d'être dans ce combat..."


Jean-Pierre Moure fera son 1er meeting de campagne, vendredi 7 février à partir de 19h au Palais des Sports René Bougnol en présence de Vincent Peillon, Ministre de l'Education Nationale.