Ce mercredi, le Gaumont multiplexe Odysseum a inauguré la deuxième salle 4DX de France. Une soirée où 80 à 90 privilégiés étaient conviés. Retour sur cette expérience.

Montpellier : Gaumont Odysseum lance sa salle 4DX, les premières réactions

Pour inaugurer la toute nouvelle salle 4DX du Gaumont multiplexe de Montpellier, 80 à 90 personnes étaient conviées pour tester cette nouvelle expérience en avant-première. Ceux-ci n’ont pas été choisis au hasard. Pour s’assurer une communication importante, le cinéma a repéré et invité des « influenceurs », blogueurs ou encore youtubeurs, très actifs sur les réseaux sociaux.

Tout commence à 19 heures, avec un cocktail de bienvenue dans un espace réservé aux invités. Ambiance chaleureuse, vin et petits fours sont au programme en attendant la projection du film Blade Runner 2049 en 4DX. Ils sont entre 80 à 90 personnes à attendre le moment alors que des élèves de l’école ACFA multimédia de Montpellier sont présents pour prendre photos et vidéos de l’événement. A 20 heures, c’est le moment de découvrir la salle et cette nouvelle technologie. Les invités examinent le design des fauteuils et s’installent petit à petit. En préambule, après une présentation du programme, Sébastien Rodriguez, directeur du cinéma déclare : « Nous sommes ravis de vous proposer cette séance dans la deuxième salle 4DX de France qui est une nouvelle attraction. Vous allez vivre le film comme personne avant, nous avons une attente très forte vis-à-vis de cette salle et il est important que vous nous fassiez partager vos avis. Nous sommes impatients de voir vos réactions. » La technologie en question vient de Corée du Sud, la salle a été transformée en un mois avec l’aide d’un ingénieur venu spécialement du pays.

Une première bande annonce met l’eau à la bouche des invités et termine sous les applaudissements. Cris et nouvelles sensations animent alors la salle. Quatre autres bandes annonces sont projetées et rencontrent le même succès. Les sièges bougent, penchent, on reçoit de l’eau quand il pleut, des éclaboussures, on ressent le vent et la neige tombe devant l’écran. Il est clair que cette technologie permet de vivre les actions autrement et de s’y croire, même si on peut penser que la combinaison avec des lunettes 3D doit être encore plus forte (ce qui n’était pas le cas lors de l’inauguration). Bien chauffée, la salle se prépare à la projection de Blade Runner 2049. « N’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux », invite un membre de l’équipe du cinéma au micro.

Le film dure 2h43. Quand il se termine, peu de réactions dans la salle. Les spectateurs ont-ils été usés par la 4DX ? Toujours est-il que les avis divergent sur le film. Si certains ont adoré le style, d’autres restent perplexes et ne semblent pas emballés par ce qu’ils viennent de voir. Il faut le dire, le blanc qui s’est installé à la fin de la projection nous a mis un peu mal à l’aise… Il ne manquera pas de faire encore parler. Mais peu importe, l’objectif était bel et bien de tester cette nouvelle technologie. De ce côté, les réactions sont unanimes. Les invités l’affirment, « ça permet vraiment de vivre les actions et d’entrer dans une autre dimension », déclare l’un d’entre eux. Pour une spectatrice : « Si le film à plus ou moins plus, la 4DX marchera sûrement car c’est vraiment une révolution. » Devant la salle, un groupe discute et échange sur le sujet. Un invité lance : « C’est comme une attraction quelque part, même en famille si on amène ses enfants voir un film en 4DX il vivra une expérience unique. Moi j’ai vraiment apprécié et on prend pleinement conscience de la technologie lors des grosses scènes d’action. » Une spectatrice répond : « Oui, c’est vraiment à vivre au moins une fois et j’imagine même pas tout le travail que ça représente pour créer tous les effets ! » Reste que contrairement aux invités du soir, il faudra compter 6 € de plus que pour une séance normale (soit 18 €) et 8 € de plus pour la combinaison avec les films disponibles en 3D (soit 20 €). Serez-vous prêt à y mettre le prix ?

La salle 4DX devrait être ouverte au public à partir du lundi 9 octobre. Voici un résumé des sensations : mouvements dynamiques des sièges, éclairs, eau qui tombe du plafond et qui jaillit du siège en face, souffle des balles dans le cou, lors des bagarres le siège nous met quelques coups aussi, neige qui tombe devant l’écran, le vent, odeur, brouillard, fumée, orage. Rassurons quand même ceux qui ont peur de passer 2h43 très physiques, évidemment, les sensations les plus importantes se font ressentir lors des grosses scènes d’action.

En coulisse, il se murmure que le moment choisi pour le lancement de la salle n’est pas un hasard. L’ouverture récente du cinéma Mégarama à Saint-Gely-du-Fesc n’y est peut-être pas pour rien. Le Gaumont souhaite ainsi montrer qu’il est le cinéma le plus innovant (écran IMAX, 4DX) et cherche aussi à justifier des tarifs élevés. Plus globalement, c’est une grande vague de lancement de salles 4DX qui se prépare puisqu’une autre a fait son apparition dans le Var et affirme aussi être la deuxième de France… Même dynamique pour la Belgique ou encore la région de Lyon. En famille ou avec sa bande de potes, c’est une expérience à essayer et des souvenirs inoubliables en perspectives.