Figures du siècle est le festival dédié aux musiciens d'hier et d'aujourd'hui. Pour vous faire découvrir les compositeurs qui ont marqué l'Histoire et ceux qui la font aujourd'hui, l'Opéra National de Montpellier vous propose quatre concerts au Corum, du 6 au 8 mars. Tous les concerts sont gratuits, les places sont à retirer 1h avant les concerts dans la limite des places disponibles.

Montpellier : Figures du siècle

Figures du siècle est le festival dédié aux musiciens d'hier et d'aujourd'hui. Mettre en perspective les compositeurs du XXème siècle et ceux du XXIème, encourager la création, permettre aux musiciens de l'Opéra Orchestre national Montpellier de défendre leurs contemporains, tel est le credo de ce festival.

Vendredi 6 mars à 20h

Le festival Figures du siècle est toujours l’occasion de mises en miroir entre XXe et XXIe siècle : Béla Bartók, Kaija Saariaho et Martin Matalon furent tous, de façon diverse, marqués par la France, à l’exemple de Martin Matalon, né en Argentine mais vivant et enseignant en France. Ces trois identités (hongroise, finlandaise, argentine) sont réunies par la musique française, incarnée ô combien par l’œuvre d’Henri Dutilleux.

Samedi 7 mars à 17h

La ré-écriture du répertoire classique, l’improvisation, la commande d’une pièce en création, l’utilisation d’un dispositif électro-acoustique et l’implication musicale du public seront les ingrédients de ce concert protéiforme.
Ludovic Nicot, musicien chef d’attaque de l’Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon est à l’origine de ce projet. Face à de nouveaux publics, il interroge les notions classiques de répertoire, de geste musical et de représentation. Il a travaillé en collaboration avec Patrice Soletti, guitariste-improvisateur sur instrument préparé, impliqué lui aussi dans les actions pédagogiques de l’Orchestre. Les intervenants non musiciens agiront sur le dispositif électroacoustique de spatialisation du son, développé pour l’orchestre par Oli_Lab.

Samedi 7 mars à 20h

Soumis à la censure soviétique, les compositeurs de l’URSS choisirent souvent le répertoire chambriste comme lieu de refuge. Plus que tout autre, Dmitri Chostakovitch et son successeur Alfred Schnittke incarnent cette veine introspective, tourmentée, propre à la confidence et au lyrisme.

Dimanche 8 Mars à 17h

Christophe Héral est un compositeur et designer sonore français pour le cinéma, notamment d'animation, la télévision et le jeuvidéo. Carte blanche lui a été donnée pour composer ce programme dans lequel plus que jamais Musique et Cinéma sont étroitement liés.


Pour plus d'informations : SIte de l'Opéra