Marc Dufour, adjoint au commerce, a présenté les futurs grands axes de l'économie commerciale du centre-ville.

Montpellier : Faire de la ville une destination shopping

 "Aujourd'hui, le shopping est un élément déterminant de l'attractivité d'une ville". C'est à partir de ce constat que Marc Dufour articule toute la stratégie commerciale souhaitée pour le centre-ville de Montpellier.

"Nous nous sommes rendus compte en comparant avec des métropoles comme Toulouse, Marseille ou Lyon que, proportionnellement, notre linéaire marchand n'était pas suffisant. Il est même plus petit que celui de Nîmes." Marc Dufour souhaite ainsi faire de Montpellier, une destination shopping pour les habitants de la Région. Et indirectement faire en sorte que le Polygone ne soit plus un moteur aussi important : "Les commerces de centre-ville génèrent un chiffre d'affaire de 530M€ dont 300M€ uniquement par le Polygone". Pour y arriver, l'adjoint au commerce a plusieurs idées : enseignes haut de gamme ou de luxe, sectorisation des activités par quartier, couloir commercial...

Le boulevard du Jeu de Paume
Philippe Thinès, délégué à la qualité de l'espace public, a annoncé la fin des travaux d'aménagement en zone piétonne du boulevard du Jeu de Paume pour la fin avril. Les travaux de pose des lignes de tramway interviendront rapidement et nécessiteront moins de perturbations pour les commerçants.

Marc Dufour a réaffirmé la volonté de faire du boulevard du Jeu de Paume un des premiers grands boulevards marchands avec des enseignes haut de gamme : Luck, Acuitis, Pronovias Barcelona, Paume, Oxybull ou encore Lacoste dont les démarches sont en cours de finalisation. L'annonce qui a fait mouche est bien sûr l'ouverture d'ici la fin de l'année d'une boutique Nespresso (attendue un temps sur l'avenue Foch) avec la venue de George Clooney pour l'inauguration : "Il y a 9 chances sur 10 qu'il vienne".

Sectorisation des quartiers
Marc Dufour est "convaincu de la nécessité d'avoir des quartiers spécialisés à l'image de ce qui se fait à Paris". Dans le quartier du nouveau Saint-Roch s'articuleront les banques, les mutuelles, les instituts de formation, les agences de service...

Du côté des Halles Laissac, le projet devrait voir le jour en 2016. Le début des concertations avec les habitants du quartier commenceront très prochainement. Il a été annoncé qu'il n'y aurait plus de parking, que l'espace commercial serait agrandi avec une plus grande ouverture sur le quartier... En s'appuyant sur la qualité des commerces déjà installés (fromager, charcutier, cave à vin...), Marc Dufour souhaite en faire le quartier des métiers de bouche et des artisans.

A travers ces aménagement et cette réflexion autour des commerces, c'est un nouveau visage du centre-ville qui se dessine : identité visuelle des rues commerciales, circuit commercial visible, diversification des commerces... Ces implantations et cette dynamique sont également une bonne nouvelle pour l'emploi.