Lauréats de l'appel d'offre pour la résidence d'artistes 2014-2015 à l'Université de Montpellier, Carolyn Wittendal et Benjamin Jacquemet dévoilent l'exposition "Chimaera", jeudi 2 avril à 12h30, à la bibliothèque universitaire du campus Triolet de l'Université de Montpellier. Ce vernissage aura lieu en présence de Monsieur Alain Daguerre de Hureaux, Directeur Régional des Affaires Culturelles du Languedoc-Roussillon et de Monsieur Philippe Augé, Président de l’Université de Montpellier.

Montpellier : Exposition

L’Université de Montpellier mène une politique de résidences artistiquesqui consiste à immerger un artiste, ou une équipe artistique, dans l’environnement universitaire et scientifique, dont il va se nourrir pour créer une ou des œuvres.Depuis 2010, l’ex Université Montpellier 2 a organisé 5 résidences d’artistes majoritairement avec des plasticiens. Les artistes du collectif Microclimax ont été sélectionnés dans le cadre d’un appel à projet en partenariat avec la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles).

Le collectif sétois Microclimax, constitué de Carolyn Wittendal, artiste plasticienne et designer, et de Benjamin Jacquemet, architecte et artiste, donne à voir l’exposition multi-sites de fin de résidence Chimaera.

Placée sous le signe de la fusion, la résidence d’artistes Microclimax représente un véritable marathon exploratoire qui a démarré en novembre 2014 par une première phase d’immersion. Au fil des différentes étapes de la résidence, le duo d’artistes s’est inspiré de visites et découvertes de différents lieux emblématiques de l’université.

Les rencontres et échanges avec des étudiants, enseignants et enseignants-chercheurs, fructueux et inspirants, ont initié le processus créatif de plus de dix œuvres. L’exposition Chĭmæra nous offre une rencontre inédite de l’art et des savoirs étendue à l’ensemble de l’Université de Montpellier.

Vous pourrez ainsi découvrir à la faculté d’odontologie : « Dernière molaire », sculpture, bague-dent en céramique dentaire, hommage à la dent récessive.

Cette sculpture sera également exposé à la Bibliothèque universitaire du Campus Triolet au côté des oeuvres « Je suis souterrain... », série de dessins imprimés sur tableaux de classe, variations d'objets mutants ; « Habitare? », installation de 2 rhizotrons détournés et plantés + 1 dessin imprimé sur bois ; « Bitume » et « Asphalte », sculptures olfactives, création de 2 parfums évoquant la route, lien physique entre les campus, et de leurs flacons ; « Nuage », paysage olfactif, création de 8 odeurs évoquant des lieux du quotidien d'étudiants sur le territoire de l'UM, et du dispositif de diffusion des odeurs + cartographie ; « Études pour sculptures en tenségrité », collages et maquettes et enfin le « le livre blanc », livre de 586 pages, hymne à tout ce qui reste à écrire, 582 pages sans texte.

À la Bibliothèque universitaire de droit, économie et gestion du campus Richter, sera exposé « Arbre de la Vie », sculpture, mobile géant illustrant une phylogénie mercantile, par un arbre taxonomique de marques commerciales utilisant des images d'animaux.

Enfin, aux Bassins du campus Triolet (Bat 13), Jardin des plantes, Faculté de droit, vous pourrez découvrir l'oeuvre « trace - fluorescence 586nm », installation à l'échelle du paysage, coloration de bassins de l'UM à la sulforhodamine (traceur hydrologique fluorescent).