Damien Alary a tenu à réagir sur les résultats de la présélection des 8 Sites encore en lice pour remporter l'IDEX.

Montpellier : Être sélectionné pour l'Idex est encore possible

Suite à l'annonce dans les médias de l'échec de Montpellier à être sélectionné à l'IDEX, Damien Alary a tenu à clarifier la situation :

«La candidature de la COMUE Languedoc-Roussillon Universités a été présélectionnée parmi les 8 sites (sur 20) encore en course pour décrocher les aides des Programmes d'Investissement d'Avenir (PIA 2), soit au total plus de 3 milliards d'euros à partager entre les lauréats. C'est une premier étape de franchie mais la manière est insatisfaisante ; le jury international a relevé des faiblesses dans notre candidature et recommande une requalification en I-site. À contrario de ce que j'ai pu lire ou entendre, le match pour l'Idex n’est pourtant pas encore joué ; nous ne sommes qu'à la mi-temps et dans le temps imparti j'encourage les porteurs du projet à muscler notre candidature et à apporter des réponses ambitieuses aux interrogations du jury international. Une fois le détail des notes connu, je réunirai l'ensemble des acteurs de cette candidature pour entendre chacun d'entre eux et m'assurer que les efforts indispensables seront faits pour remporter cette compétition. Parce que je continue à croire profondément à la qualité de notre force en recherche académique que ne conteste pas le jury et qui nous place dans le Top 5 des régions. Enfin, ceux qui, à chaque occasion, essaient de nous enfermer dans une logique binaire se trompent : l'équation n'est pas Toulouse OU Montpellier, mais est bien Montpellier ET Toulouse, le Languedoc-Roussillon + Midi-Pyrénées. C'est précisément dans cet esprit que se mènent les négociations en cours. »