Montpellier : En Chinoiseries au Théâtre la Vignette



« Qu’est-ce que j’allais être dans mon corps, maintenant dans mon parcours, avec ce jeune [François Marry], si éloigné de moi ? »

I-Fang Lin, à propos de sa pièce En Chinoiseries1


En Chinoiseries est une reprise d’une pièce (1990) de la chorégraphe Mathilde Monnier dont est proche la danseuse I-Fang Lin. C’est à cette période qu’elle arrive en France de Taïwan. Dix années plus tard, elle devient une des danseuses emblématiques de Mathilde Monnier. Celle-ci a apporté un regard extérieur à la création En Chinoiseries qui se jouera au Théâtre la Vignette, le mercredi 1er mars. Sur scène, I-Fang Lin et le musicien François Marry invitent le spectateur à partager leur expérience de la danse et de la musique. Deux thématiques sont proposées : la « star-attitude » que connaissent à un moment de leur carrière les artistes - l’ego déborde du fait d’être au centre des attentions, et le karaoké, très présent en Asie, qui donne l’impression aux « chanteurs » d’être à leur tour des vedettes.


La rencontre de deux artistes

I-Fang Lin perçoit En Chinoiseries comme un voyage. Pour la chorégraphe-danseuse, François Marry a une pratique du corps authentique, et le musicien a été, malgré des réticences au départ, ouvert à cette nouvelle expérience. François Marry qui vient de la musique pop a surmonté ses appréhensions sur la danse contemporaine pour aller sur le « terrain » de la chorégraphe ; « J’ai profité de cette virginité pour l’amener physiquement à des endroits surprenants où la capacité d’apprentissage se révèle au-delà des limites proposées par le mental. » François Marry et son groupe, The Atlas Mountains, avaient fait appel à I-Fang Lin pour un travail sur la présence sur scène, pour des concerts. Cette première collaboration a permis par la suite la naissance du projet En Chinoiseries : un spectacle à deux, né d’une rencontre improbable entre deux individus originaires de deux univers complètement différents.


D’une culture à l’autre

I-Fang Lin est à l’écoute des corps, et elle fait naître l’humain sur scène, avec des sentiments, au départ intériorisés. La danseuse-chorégraphe par son vécu, la séparation de son pays d’origine et de sa culture, a dû se remettre en question et s’adapter. En partenariat avec François Marry, elle fait bouger les lignes de la perception. Tout quitter, c’est connaître le vertige, se confronter à l’inconnu qui peut être dépassé par la création artistique. I-Fang Lin a tendu la main à François Marry et elle lui a appris à prendre conscience de son corps, car le corps « parle », et pour le faire agir, cela nécessite de l’écoute. Pour ce projet commun, elle a d’abord « lancé » à François Marry des éléments de sa culture, de la période de sa vie à Taïwan, comme des dizaines de chansons chinoises. Avec humour, elle précise que c’était vraiment trop pour lui ! Faire le pas vers une autre culture, c’est tout un chemin.


En Chinoiseries offre une rencontre sur scène entre des pratiques artistiques complémentaires ou en opposition. La confiance est le maître-mot de cette création. I-Fang Li est porteuse d’une philosophie optimiste, en conférence1, elle indique à propos du projet : « Si c’est arrivé à ce moment-là dans ma vie, c’est que c’est quelque chose qui va m’apporter quelque chose. » Pour elle, l’essentiel est de ne pas se restreindre mais d’élargir les possibles, la perception globale. Ce qui lui importe aussi en tant que chorégraphe, c’est de mettre en valeur les êtres. Au Théâtre la Vignette, les deux interprètes proposeront une pièce créative et expressive, avec les regards croisés de deux personnes venues d’horizons différents.

Fatma Alilate

Notes : 1. Conférence à l’Agora – Montpellier, le 28 février 2017.


En Chinoiseries

Théâtre la Vignette

Université Paul Valéry - Avenue du Val de Montferrand, Montpellier 

I-Fang Lin, chorégraphie et danse

François Marry, musique originale et interprétation

Mercredi 1er mars 2017 à 19h15

Durée : 1 heure

Rencontre en bord de scène avec les artistes à l’issue de la représentation

Tarifs : 11 € à 15 €.

Réservation : 0 800 600 740

www.montpellierdanse.com