Une quarantaine de militants ont manifesté hier pour dénoncer le prix plus qu’exorbitant du nouveau traitement contre l’hépatite C à Montpellier, à informé le Midi Libre le jour même. Appelé Sofosbuvir, il coûterait 60 000 euros par an. Cette action, organisée par l’association Act Up, intervenait lors du septième colloque sur le sida.

Montpellier : des militants manifestent contre le Géant pharmaceutique Gilead

Un gros coup de gueule de la part des Act Up donc, au septième colloque sur le sida. Loin de se contenter de faire passer leur message par la parole et des pancartes, les manifestants se sont allongés à même le sol. Percutant et provoquant, idéal pour marquer les esprits.

 

Un traitement efficace…

 

L’association Act Up n’a pas manqué son coup. Intervenir au colloque sur le sida c’est bien,
mais intervenir à la conférence même du géant pharmaceutique américain responsable de la très prochaine distribution du traitement est encore mieux. Nommé Gilead, ce groupe pharmaceutique à opéré une véritable avancé dans le milieu médical : un traitement plus puissant, mieux toléré par l’organisme et présentant  des taux de guérison largement plus élevés. En effet, les thérapies obtiennent le score maximal, avec un taux de réussite de 100% en trois mois seulement, contre 50% pour 6 mois auparavant. Mais comme trop beau pour être vrai, ce traitement n’est clairement pas accessible à la plus large proportion de malades, son coup étant plus qu’onéreux, et c’est un euphémisme.


…Mais presque inaccessible

Aux Etats-Unis, le prix d’un comprimé seul du fameux traitement s’élève à 1000 dollars, pour un coût de production naviguant entre 68 et 136 dollars seulement. Sur un traitement préconisé de douze semaines, la facture s’élève à donc 84 000 dollars, soit 60 000 euros d’après l’OMS. Le mécontentement de l’association est donc plus que justifié, la plupart des personnes atteintes par le VHC vivant dans des pays à revenu faible ou moyen. Aspect que les militants ont magnifiquement mis en avant, à grands renforts de pancartes. Sur chacune, un comparatif entre le niveau de vie des habitants d’un pays et le prix du Sofosbuvir figurait, histoire de mettre l’accent sur un écart logiquement beaucoup trop grand. Sur ces affiches, déclinées par pays, on pouvait lire par exemple Madagascar : 75,3% de la population vit avec moins d’un euros par jour » ou encore « Nepal : revenu annuel moyen 340 dollars », et pour les deux cas « prix du Sofosbuvir : 900-1000 dollars ».

 

Sources :

http://www.midilibre.fr/2014/04/29/montpellier-ils-denoncent-le-prix-exorbitant-d-un-traitement-contre-l-hepatite-c,854956.php

http://www.pourquoidocteur.fr/Hepatite-C---Act-Up-manifeste-contre-le-prix-du-nouveau-traitement-6331.html

http://languedoc-roussillon.france3.fr/2014/04/29/action-de-militants-d-act-montpellier-pour-denoncer-le-prix-d-un-nouveau-traitement-contre-l-hepatite-c-468291.html