C’est parti ! Après une phase de conception menée en étroite collaboration avec l’ensemble des collectivités territoriales, la réalisation de la « nouvelle A9 » au sud de Montpellier est entrée dans sa phase active.

Montpellier : démarrage des travaux pour le déplacement de l’A9

Sur le terrain, de nombreux chantiers ont déjà débuté, notamment pour les déviations de réseaux. Les grands travaux sont en cours de démarrage et vont s’accélérer entre la fin 2013 et le printemps 2014. Du dégagement des emprises aux aménagements paysagers en passant par les opérations de terrassement ou de construction des nouvelles gares de péage de Baillargues et de Montpellier 2, les interventions vont se multiplier. Avec un point d’horizon : l’achèvement des travaux, programmé pour la fin de l’année 2017.

En tout, ce ne sont pas moins de 25 kilomètres de travaux qui vont être réalisés (12 kilomètres de nouvelles voies et 13 kilomètres d’élargissement) entre Saint-Geniès-des-Mourgues et Fabrègues.

Les défis techniques sont à la mesure du projet : entre la construction d’un viaduc à double franchissement de 600 mètres de long et la nécessité d’orchestrer le chantier avec celui du contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier (CNM), seulement distant de… 23 mètres, c’est un véritable tour de force qui va être réalisé. Enjeu majeur, tous les chantiers font l’objet d’un suivi environnemental rigoureux, de la protection de la faune et de la flore à la mise en oeuvre de mesures compensatoires en passant par la préservation de la ressource en eau ou la limitation des nuisances sonores.

À noter qu’un « nouveau » site www.deplacement-a9.fr vient d’être mis en ligne : plus complet, plus riche en actualités, avec de nombreux dossiers à télécharger, des vidéos à regarder... Il a été conçu pour donner toutes les informations en temps réel sur l’ensemble des travaux du déplacement de l’A9.