Vendredi 29 mai, Damien Alary, Président de la Région Languedoc-Roussillon, en présence notamment de Pierre de Bousquet, Préfet de la région, et Armande Le Pellec Muller, recteur de l’Académie a déposé la première pierre du Pôle Chimie Balard Formation à Montpellier. La Région finance en totalité (plus de 42,6 M€) ce bâtiment dont la livraison est prévue pour octobre 2016.

Montpellier : Début des travaux du Pôle Chimie Balard Formation

Ce futur Campus regroupera toutes les composantes (formation, recherche et valorisation) du Pôle Chimie Balard sur un même site géographique au nord de Montpellier. Il s'étendra de l'ancien site de l'Établissement Français du Sang (EFS), acquis par la Région en 2007, jusqu'au campus CNRS de la Route de Mende. Le bâtiment dédié à la formation s'élèvera sur une superficie de 11 500 m2, à l'entrée du nouveau

Campus et créera un lien Nord-Sud entre la Faculté des sciences et les 3 grands instituts de rechercheen chimie. À proximité, sera construit un Centre d'open innovation de 4 000 m2 pour l'accueil, d'entreprises et de laboratoires privés attirés par les compétences et les moyens techniques du pôle en vue de leurs projets de recherche et développement.

Le bâtiment de la recherche d'une surface de près de 25 000 m2, complétera cet ensemble unique en France sur le campus du CNRS. Il regroupera l'Institut Charles Gerhardt et l'Institut des Biomolécules Max Mousseron, autour d'une plate-forme d'analyse et de caractérisation (PAC) mutualisant l'ensemble des grands équipements scientifiques. L'Institut de Chimie Séparative de Marcoule (Bagnols-sur-Cèze) disposera d'une zone d'accueil dans ce futur bâtiment.

L’objectif du Pôle Balard est d’adapter et/ou de développer des cursus répondant aux attentes des entreprises et ciblant des secteurs d’activités porteurs d’emplois et de développement économique.

Le Pôle Chimie Balard propose une offre de formation large et intégrée, du niveau Bac+2 (DUT) et Bac+3 (Licence), Bac+5 (Master et Ingénieur) à Bac+8 (Doctorat), au sein de l’Université de Montpellier (Faculté des Sciences, Polytech’ Montpellier, IUT) et de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier (ENSCM). Chaque année plus de 3 000 étudiants y sont formés. Ces formations sont adossées aux domaines d’expertises et d’excellence des quatre Instituts de recherche et elles bénéficient des relations étroites qu’entretiennent les partenaires du Pôle avec plus de 1 300 entreprises (de la très petite entreprise à la multinationale).

Deuxième pôle à s’organiser en Languedoc-Roussillon après Agropolis, le Pôle Balard rassemble toutes les compétences en formation, recherche et innovation présentes sur le territoire, autour de trois thématiques :
- l’énergie et les matériaux
- la valorisation des ressources naturelles et la chimie du développement durable,
- la chimie au service de la santé et de la protection de l’homme.

Il répond à deux objectifs stratégiques : devenir l’un des trois premiers pôles nationaux en chimie dès 2018, et valoriser le potentiel de compétences humaines et des moyens technologiques du Pôle en faveur de partenariats publics et privés et au service du développement économique.

La Région Languedoc-Roussillon soutient activement le Pôle Chimie Balard en raison de son potentiel à développer des projets innovants, déposer des brevets, créer des start-up, attirer de nouvelles entreprises... Le Pôle a déjà fait la preuve de sa capacité à valoriser les partenariats avec les entreprises, notamment dans le domaine de la santé : des biomolécules ont permis la création de nouveaux médicaments ou la réalisation d'essais cliniques en vue de leur commercialisation. De nombreuses applications sont également envisagées dans les domaines des composites haute performance et des matériaux bio-sourcés, de l'aéronautique, de l'énergie ou encore de l'industrie automobile.