Montpellier - Danse : Mass b à l’Opéra Comédie

 

« Mass b est une grande fresque humaine aussi bien baroque que contemporaine basée sur la marche, celle des populations de tous temps fuyant leur pays avec l’espoir de se reconstruire dans un ailleurs. »

Béatrice Massin


Le spectacle de danse de Béatrice Massin, Mass b, est à l’affiche de l’Opéra Comédie les mercredi 18 janvier et jeudi 19 janvier 2017, avec pour accompagnement musical la Messe en si mineur de Jean-Sébastien Bach. Béatrice Massin est une référence de la danse baroque, elle est notamment l’auteur de la chorégraphie des danses de la série Versailles de Canal Plus, et de celle du film de Gérard Corbiau, Le Roi danse. Cette artiste se questionne sur l’actualité. Pour Mass b, inspiré du drame des migrants de Syrie, ce sont dix jeunes danseurs qui habiteront avec modernité la scène de l’Opéra Comédie : danse, lumière, rythme, poésie… La pièce puise dans l’imaginaire de l’artiste-chorégraphe. Béatrice Massin a su réunir des talents pour une création devenue commune.


Personnalité de la danse

Dès l’enfance, avec des parents musicologues, Béatrice Massin a baigné dans la musique ; danser lui a permis de s’inscrire dans cette culture familiale. En 1983, elle fait une rencontre déterminante avec Francine Lancelot (1929-2003) qui a consacré sa vie à l’étude de la danse ancienne et aux relations danse-musique. Béatrice Massin découvre le rapport très fort à l’espace et la notation baroque qu’elle considère comme « incroyablement juste par rapport aux concepts les plus avancés de la danse contemporaine »1. La chorégraphe apprécie également cette approche baroque pour les libertés données à l’interprète. C’est par la peinture, les œuvres de Charles Le Brun qui a été le peintre officiel de Louis XIV, mais aussi les sculptures de Versailles que la chorégraphe se représente la danse baroque : puissance du corps, rondeur, volume, mouvement... En 1993, elle crée sa compagnie, Les fêtes galantes. Avec Mass b, elle invite de jeunes danseurs d’aujourd’hui à s’approprier cette danse qui trouve ses racines au XVIIe siècle. Dans la lignée de la notation baroque, ils ont eu toute liberté, ils dansent pieds-nus par choix et l’un d’eux a gardé ses baskets.


Sous le signe de la marche

Béatrice Massin est à l’écoute des douleurs du monde et elle crée. Elle garde l’espoir et accorde sa confiance aux autres et en l’humanité. L’exil qui frappe ces gens en marche pour un ailleurs dans lequel ils devront tout reconstruire la bouleverse : c’est ce sujet qui est à l’origine de la création de Mass b. La marche est aussi l’élément essentiel de la danse baroque, avec des qualités qui la transforment. Pour ses créations, la chorégraphe valorise le partage artistique. Ainsi, pour Mass b, un langage commun réunit des individualités (danseurs, scénographes, plasticiens…), à partir d’une « matière baroque ». Dans cette œuvre en lien avec l’actualité, la danse incarne la mémoire de ces exilés qui au bout du voyage ont perdu leurs minces bagages. Mais ils leur restent des bouts de leur culture (souvenirs, recettes de cuisine…). Mass b, ce sont des danses énergiques jusqu’à l’épuisement : c’est la lutte pour la survie. La mémoire du corps traduit l’histoire des personnes. Il y a des ajouts de musiques contemporaines à la composition de Bach, des jeux scéniques et de lumière, une intelligence des corps pour révéler Mass b dans sa beauté et son espérance.


La composition musicale, la Messe en si de Bach, correspond à une vision optimiste de Béatrice Massin : « C’est une musique qui avance continuellement vers la lumière, son dynamisme est très présent. » La chorégraphe vénère Bach et considère la musique choisie comme monumentale ; cette partition a aussi traversé des moments importants de sa vie. Si le titre Mass b est un clin d’œil à l’œuvre du compositeur allemand (« Mass in B » en anglais pour Messe en si), il est aussi très proche du nom de la chorégraphe, comme s’il s’agissait d’une signature et pas seulement d’une coïncidence. Mass b est probablement une œuvre-portrait représentative de la personnalité et des choix artistiques de la chorégraphe. On y retrouve son talent, sa créativité, sa sensibilité et son ouverture aux collaborations artistiques.

Mass b, cette création collective initiée par Béatrice Massin, est à découvrir à l’Opéra Comédie, mercredi et jeudi.

Fatma Alilate

Notes : 1. Rencontre-conférence avec Béatrice Massin à l’Agora-Montpellier, le 17 janvier 2017.


Mass b

Opéra Comédie

11 Boulevard Victor Hugo - Montpellier

Béatrice Massin, conception et chorégraphie

Compagnie Fêtes galantes

Mercredi 18 janvier 2017 à 20 heures

Jeudi 19 janvier 2017 à 19 heures

Tarifs : 18 € à 25 €.

Réservation : 0 800 600 740

www.montpellierdanse.com


Autour de Mass b

CINÉMA : LE ROI DANSE

Mercredi 18 janvier à 15h30, à la Médiathèque Albert Camus de Clapiers

Samedi 21 janvier à 15 heures, à la Médiathèque Jean Giono de Pérols

Mardi 24 janvier à 18h30, à la Salle Béjart – Agora, à Montpellier

Entrée libre