De la mûre andine à l’Hibiscus, les chercheurs du Cirad de Montpellier nous font découvrir ces nouveaux jus de fruits et même de fleurs aux saveurs exotiques et qui peuvent nous garder en bonne santé !

Montpellier : connaissez-vous les jus de fleurs?

Ce sont des boissons traditionnelles dans les pays tropicaux et qui peu à peu sont commercialisées sur les marchés du Nord pour leurs qualités gustatives, nutritionnelles et médicinales. Ces jus de fleurs et fruits contribuent aussi à enrichir la biodiversité.

«  La mûre andine est plus acide, plus astringente que la mûre de nos campagnes. Elle contient des antioxydants et des polyphénols dont des anthocyane et des tannins qui colorent  le jus et surtout lui confèrent de très bons effets-santé », raconte d’emblée Fabrice Vaillant, chercheur au Cirad qui a coordonné un projet européen sur ce fruit.

Le jus de calice d’hibiscus, dénommé Bissap au Sénégal, Karkadé  en Égypte,  Dah, Oseille de Guinée ou thé rose d’Abyssinie est une boisson traditionnelle en Afrique. On l’obtient à partir du calice séché de la fleur d’hibiscus rouge. Elle est désaltérante et peut se mélanger à la menthe et au gingembre. Ses pouvoirs antioxydants ont également été démontrés.

Des tests sensoriels  et d’acceptabilité viennent d’être effectués sur différents jus de bissap dans plusieurs villes d’Europe (Montpellier, Porto, Chatham) et d’Afrique (Dakar). Les goûts respectifs des consommateurs, leur attirance pour des formulations sucrées ou fruitées  ont été mis en évidence. Ces résultats sont utilisés par des entreprises pour la formulation de nouveaux produits à base d’hibiscus.