Dans le cadre de son 35ème anniversaire, le Jam reçoit, ce soir, le groupe Chlorine Free.

Montpellier : Chlorine Free au Jam

Repéré par Radio Nova à l’occasion de la sortie de leur premier album ‘‘Start Fresh’’ (paru en novembre 2011), le collectif parisien Chlorine Free est le fer de lance de la nouvelle scène funk jazz électro. D’entrée, on pense très vite aux mythiques Headhunters, groupe de funk légendaire de Herbie Hancock. Mais s’arrêter à cette comparaison serait une grave erreur, car le septet s’est appliqué à digérer aussi bien l’âge d’or du hip-hop (A Tribe Called Quest, De La Soul…), que la Nu Soul (D’Angelo, Galliano) et l’électro expérimentale (Squarepusher, une référence revendiquée par Virgile Lorach, leader du groupe) 


Leur nouvel album, « Le Fish », est le reflet de cet héritage. Si le groupe s’acquitte de sa dette envers les plus grands (Gang’s Up pour Herbie Hancock, ou l’electro de Kom Jentinson pour Squarepusher), c’est pour mieux s’en affranchir. On trouve différentes pépites tout droit sorties de l’âge d’or du funk-jazz (Black Bass, Peacock, John Fish…), des parenthèses électro hallucinogènes (Kill The Fly, Cafeine, 9 Moins Un, Purple Gate, One Shot), et du live hip-hop (Natural Blend, The Bomb, Thankful…) qui avaient fait la renommée du groupe sur leur premier album. Une affaire de passionnés donc, réunis autour d’un groove ancré dans le monde d’aujourd’hui et taillé pour s’émanciper du carcan de la « musique de genre ».