Hier en fin de journée, 500 personnes sympatisants de la cause homosexuelle ont fêté le vote de la loi Taubira sur la Comédie.

Montpellier : Célébration de joie sur la Comédie pour la loi Taubira

 Ils étaient environ 500 personnes à s'être rassemblées sur la place de la Comédie pour fêter le vote à l'Assemblée Nationale de la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe. Membres de l'association Lesbian & Gay Pride Montpellier, élus locaux et Montpelliérains homos et hétéros célébraient ensemble cette loi qui va dans le sens de l'évolution de la société.

Michael Delafosse arrivé tôt avant le rassemblement ne masquait pas son bonheur : "Je ressens un grande fierté d'être un militant de gauche, d'être Français, de croire en la République et que le mot égalité brille un petit peu plus aujourd'hui car le mariage civil ne laissera plus à la porte des gens qui s'aiment." Des paroles qui résument les sentiments des élus de gauche présents hier.

Cette loi est une victoire et plus concrètement une avancée formidable dans la vie de Vincent Autin, président de la LGP Montpellier et futur premier marié de France avec son compagnon Bruno. Quand il monte sur l'estrade et prend le micro, son regard se perd quelques minutes dans les visages souriants devant lui. Sans doute voit-il dans leur bonheur, la récompense collective d'un mouvement  qui doit combattre au quotidien les préjugés et la bêtise humaine. Mais au delà de la victoire d'un mouvement, la loi Taubira est une avancée logique pour la France qui honore sa devise : Liberté, Egalité, Fraternité.

"L’histoire retiendra une folie qui nous a permis de l’emporter. C’est la victoire du peuple et le peuple, c’est vous." Vincent Autin

Sur la tribune aux côtés de Vincent Autin, les représentants d'autres associations et les élus de gauche Hélène Mandroux ovationnée par les "Hélènes avec nous", Jean-Pierre Moure, Michael Delafosse ou Philippe Thinès savourent l'instant historique.

Dans la foule, les couples s'embrassent, applaudissent les prises de parole de Vincent Autin et d'Hélène Mandroux. Pour beaucoup cette loi est un soulagement comme en témoigne Carole : "Aujourd'hui nous sommes libre de nous marier. Nous nous sentons à égalité avec tout le monde. Ce n'est pas plus compliqué." Pas plus compliqué que l'amour. C'est tout ce dont il s'agit.