Avec 85 voix sur 92 et 7 bulletins blanc, Philippe Saurel, fraichement élu maire de Montpellier, a pris depuis mardi soir le siège de Jean Pierre Moure à la présidence de l’agglomération. A cette occasion, il revient sur certaines de ses promesses évoquées durant sa campagne. Parmi elles, le ticket de tramway à un euro tout rond.

Montpellier : les tickets de tram à un euro ne devraient plus tarder

Après avoir proposé de donner dix vice-présidences sur 15 à des maires de communes situées en dehors de Montpellier, le nouveau président de la communauté d’agglomération confirme sa volonté de faire baisser le prix du ticket de tramway à un euro, sans augmenter les impôts d’un sous . Des tarifs sociaux sont aussi envisagés pour ceux dont la situation est plus précaire. Même si à l’heure actuelle aucune date n’est fixée, on espère cette nouvelle mesure pour la rentrée prochaine où l’année 2015.

Cette idée, néanmoins, ne date pas d’hier. Elle avait été évoquée par le président du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin, en 2013. Ce dernier envisageait plusieurs tarifs avantageux d’un euros sur divers transports dont le tramway , le moyen de locomotion phare de la ville de Montpellier. Ne restait plus qu’à connaître le candidat qui prendrait à son avantage cette proposition.

Le ticket unitaire à un euro est certes rare, mais ca n’est pas un mythe : il est en application dans le réseau des transports urbains de Nice, et ce depuis l’inauguration de la première ligne de tramway moderne en 2007. Espérons que Montpellier prendra très bientôt exemple la ville du littoral azurin.

Toujours au sujet des tramways, Philippe Saurel, confirme un moratoire sur la ligne 5 mais s’est engagé à achever le tronçon entre le jeu de Paume et la place Albert 1er. Relier le tramway à la mer en faveur d’un rapprochement Palavas fait toujours parti de ses espérances. Cette commune ne faisant toujours pas partie de la communauté d’agglomération.