Pour tous les fans de reggae, Alborosie débarque bientôt à Montpellier pour un concert dans une ambiance 100% posée. Il se déroulera le 29 avril au Rockstore, dès 20 heures. Ceux voulant absolument voir le premier artiste reggae Italien à avoir une résonnance internationale ferait bien de réserver leur place, car il est sur qu’elles ne feront pas long feu.

Montpellier : Alborosie bientôt au Rockstore

Une très bonne nouvelle pour les amateurs de musique reggae. Un des poids lourds du moment fera bientôt escale à Montpellier pour deux concerts consécutifs. De son vrai nom Alberto D’Ascola, zoom sur celui qui a réussi à se démarquer dans un genre où les candidats au succès sont plus que nombreux.


Ses débuts

Chanteur reggae mais pas que, Alborosie joue aussi de la guitare, du piano, de la basse et bien d’autres instruments encore. Un multi-instrumentaliste donc, prit très tôt de passion pour le reggae et son message souverain : la tolérance envers tous et de respect mutuel. Ceci dans une culture populaire jamaïcaine aujourd’hui largement étendue sur le monde.

Pourtant loin d’être un jamaïcain, cet italien né en Sicile a vraisemblablement le flow du reggae en lui. Il obtiendra d’ailleurs la nationalité jamaïcaine en 2011.  Avec son ancien groupe, The National Reggae Tickets, il enregistrera huit albums et se produira avec lui jusqu’en Jamaïque, le berceau et coeur de la culture reggae et rasta.


L’envolée vers le succès

Mais l’amoureux du reggae ne s’arrête pas là, il quitte son groupe et part en Jamaïque en 2001, pour littéralement exploser sur la scène reggae trois ans plus tard. Avant cette période de succès, il collabore avec Jon Baker, un pionnier de la musique dancehall et hip hop ayant travaillé avec Major Lazer ou même Drake. S’en suit donc une réussite toujours grandissante et en 2006, le chanteur signe son premier titre solo à grand succès, Herbalist. Ce triomphe lui vaudra de faire parti des chanceux distribués par le label Tuff Gong, fondé par Bob Marley.  

L’année suivante, il sort Kingston Town  et déclenche une déferlante sur l’Europe : numéro un en Allemangne et en Italie, numéro trois en Angleterre… S’en suit bon nombre de prestigieuses collaborations telles qu’avec Sizzla ou Gentlemen. Celui qui a gagné le respect de la Jamaïque a, depuis, une place bien gardé dans les tous les festivals musicaux.  Prenant peu à peu la place du nouveau leader du « reggae new roots » en europe, il se voit offrir le MOBO awards du meilleur artiste reggae et la Victoire du Reggae de l’album New roots grâce à son album « 2 times Revolutions » en 2011.