Aujourd'hui à 20h30, pour sa dernière soirée, Ciné Campus vous propose de voir la vie en noir. En effet, les étudiants en cinéma de Paul Valéry vous invite à une séance en audiodescription. C'est à dire plongée dans le noir, sans image, avec uniquement la bande son du film et la description sonore réalisée par l'association Valentin Haüy pour les non-voyants.

Montpellier :

La séance est rendue possible grâce à l'aimable autorisation de l'association Valentin Haüy et Arte. Elle sera suivie d'une discussion avec Bertrand Verine, enseignant-chercheur, déficient visuel et administrateur de plusieurs associations.

En France, plus d'un million d'individus sont malvoyants profonds et moyens ; soixante-cinq milles sont aveugles. Malheureusement, dans notre pays, seulement une dizaine de cinémas propose l'alternative de l'audiodescription, le plus souvent à l'aide de casques sans fil.

Donc pour cette dernière soirée de ciné-campus, l'image disparaît. À travers le sixième long-métrage de Maurice Pialat projeté en audiodescription, vous réaliserez l'expérience du noir, de l'amour et du drame.

Synopsis : À quinze ans, Suzanne découvre avec lucidité et une certaine amertume que ce qu'elle aime faire avec les hommes, c'est l'amour et rien d'autre. Le reste ne serait-il qu'ennui ou illusion ?