Mende : Gérard Matharan expose jusqu’au 31 août 2016

 

« Partir, marcher droit, arriver quelque part. Arriver ailleurs plutôt que de ne pas arriver. Arriver où l’on n’allait pas plutôt que de ne pas arriver. »

Charles Péguy



Les Chemins de Saint-Jacques dans l’imaginaire d’un peintre

La Ville de Mende présente Les Chemins de Saint-Jacques dans l’imaginaire de Gérard Matharan, à l’Ancienne Maison Consulaire, jusqu’au 31 août 2016. Dans ses peintures inspirées d’un voyage à Saint-Jacques de Compostelle, Gérard Matharan évoque les étapes allégoriques d’un voyage mystique dont on ne sait plus s’il est réel ou fantasmé. On y retrouve sa palette colorée et ses codes graphiques, un trait noir précis qui délimite les espaces et donne de la profondeur à sa composition. Gérard Matharan propose une thématique nouvelle axée sur l’intériorité et la méditation. De ses œuvres passées empreintes de fulgurance, de vitesse, de musicalité, ne subsiste que des couleurs fortes qui s’insèrent parfaitement dans un climat apaisé. Ces œuvres de la maturité du peintre montrent une palette qui s’est encore enrichie, un graphisme abstrait qui se superpose à une évocation réaliste et des images mémorielles qui traversent l’ensemble de sa création. En 2002, Gérard Matharan a participé aux rencontres de l’architecture à l’Abbaye de Fontfroide, à Narbonne. Il a exposé des toiles développant le thème de la “Voûte”, travail qu'il voulait continuer et cette envie fut renforcée par son installation dans la région, riche en églises et abbayes jalonnant le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Il le termine aujourd’hui dans cette exposition, à découvrir à Mende. En regardant les peintures de Gérard Matharan, on va sur le chemin de Saint-Jacques dont il fait éclore la lumière.


Gérard Matharan, peintre de la lumière

Gérard Matharan est né en 1953 à Pau, il étudie le dessin et la peinture aux Beaux-Arts de Bordeaux en 1972 et 1973. En 1974, sa rencontre avec Philippe Levasseur du groupe Formes et Lumières va être déterminante dans l’élaboration de son langage pictural, il expose à Neustadt et participe aux divers évènements avec ce groupe jusqu’en 1976. En 1978 et 1979, il collabore à la rénovation par l’art d’un quartier du Bronx et à la réalisation collective d’une peinture murale à Soho. Il expose à New York et Los Angeles… De retour en France dans les années 80, il expose à Montpellier, Sète, Bordeaux, Toulouse, puis à Amsterdam, Barcelone, Jersey, au Liban et à Séoul. De 1981 à 1985, il participe activement au salon de La jeune peinture au Grand Palais, il en est le président de 1984 et 1985. Il renouvelle l’art du pastel en proposant des pastels grands formats. En 1988, il expose ses pastels à Amsterdam dans l’espace Jan Van Dyck et à Paris. Début de la décennie 90, il signe les affiches du Festival de Radio France et Montpellier et en 1996, il réalise des décors d’Opéra pour ce même Festival. En 2015, on lui demande pour l’anniversaire des trente ans du Festival Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon, une nouvelle affiche. Gérard Matharan est un peintre reconnu dont les œuvres illuminent l’Ancienne Maison Consulaire, à Mende.


Les Chemins de Saint-Jacques dans l’imaginaire de Gérard Matharan

Ancienne Maison Consulaire - 2 Rue Henri Rivière – Mende

Tous les jours (sauf Dimanche) de 10 heures à 12 heures et de 15 heures à 19 heures

Jusqu’au 31 août 2016

Renseignements auprès de l’Office du Tourisme de Mende, téléphone : 04 66 94 00 23