En marge de la présentation de la programmation 2013 des lieux d'art et d'histoire de Montpellier, Philippe Saurel, délégué à la culture, est revenu sur le succès des expositions de l'année dernière.

Le succès en 2012 des lieux d'art et d'histoire de la ville auprès des Montpelliérains

Philippe Saurel (Délégué à la culture) entouré de Valérie Astesano (Directrice de la culture et du patrimoine), Gilles Mora (Commissaire général des expositions du Pavillon Populaire), Numa Hambursin (Directeur artistique du carré Sainte-Anne et de l'Espace Bagouet) et Dominique Thevenot (Chargé de mission Arts plastiques) ont présenté la saison 2013 des expositions dans les lieux d'art et d'histoire de la ville de Montpellier : Pavillon Populaire, Carré Sainte-Anne, Galerie Saint-Ravy et l'Espace Dominique Bagouet. Ils en ont profité pour dresser le bilan de l'année écoulée.

Combler des fractures
Les acteurs de la culture plastique de Montpellier ont mis en avant le succès des expositions de 2012. Hervé Di Rosa au Carré Sainte-Anne a fait un malheur durant l'été avec une prolongation de trois semaines. Numa Hambursin révélant "qu'Hervé di Rosa avait offert une des fresques" et Philippe Saurel soulignant que cette exposition avait été l'occasion de "combler une histoire ratée entre Hervé Di Rosa et Montpellier". Un thème qu'il répètera plus tard à propos de l'espace Bagouet pour le moment dédié à des artistes locaux : "Nous avons à réparer quelques fractures entre Montpellier et ses artistes. Ce que nous avons fait avec Di Rosa nous le faisons aujourd'hui avec Descossy ou Castagné."

La Panacée
Philippe Saurel a rappelé l'ouverture le 6 juin de La Panacée  lieu d'exposition et de travail dédié à l'art et la culture contemporaine. En souhaitant "la présence le 6 juin d'Aurélie Filippetti et pourquoi pas également le 7 pour la Comédie du Livre avec Isabelle Adjani".
L'occasion également pour lui d'évoquer ce voeux qui lui est cher de voir l'ouverture d'un grand centre d'art contemporain (espéré un temps dans l'ancienne Mairie) : "A l'image d'un Guggenheim à Bilbao, un grand centre d'art contemporain donnerait à la ville un pilier métropolitain supplémentaire."

Le Délégué à la culture a également lâché une information sur la ZAT Mosson  (ndlr : 20 et 21 avril 2013) : "Elle sera musicale et aérienne, voilà son titre."

Street-art
De retour de Berlin où il a pu s'enthousiasmer sur "l'utilisation du Mur et les nombreuses rues consacrées au street-art" Philippe Saurel a salué le succès de l'exposition Parcours. Tout en souhaitant que le mouvement continue à Montpellier sur des espaces consacrés comme ce fut le cas pour les studios Lunaret aux Beaux-Arts ou le projet qui n'a pas pu voir le jour faute d'un accord avec EDF d'un mur de 100 m de long derrière la gare. Dominique Thevenot évoquant la réussite populaire de l'exposition Outline à la galerie Saint-Ravy (ndlr : jusqu'au 26 janvier).

En terme de fréquentation en 2012, 70 000 visiteurs se sont rendus au Pavillon Populaire et 110 000 au Carré Sainte-Anne (75 000 uniquement pour Hervé Di Rosa !). Il semblerait donc que les montpelliérains aient pris leurs habitudes dans les différents lieux d'exposition. Un beau succès explicable par la gratuité, la diversité et la qualité des oeuvres proposées. Et 2013 promet encore de belles émotions.

Toutmontpellier.fr
vous présentera les grandes expositions à venir en 2013.